Assurance chômage de votre crédit auto, mode d’emploi

Personne n’est à l’abri d’un souci d’emploi ou de santé. C’est à cet égard qu’il est nécessaire de souscrire à un contrat d’assurance surtout si vous prévoyez de faire un prêt.

Pour le prêt-auto, l’assurance chômage est essentielle. En effet, ce type de prêt peut parfois durer 5 ans ou plus.

chomage

Entre temps, une personne est susceptible d’être victime d’un souci de perte d’emploi. Cependant, même si ce genre d’imprévu peut arriver, bon nombre d’établissements de crédit n’exigent pas ce type d’assurance, car cela dépend de votre situation et du type de votre activité.

Au niveau des établissements bancaires par contre, il y a des catégories de personnes dont ce type d’assurance est obligatoire, tout comme l’assurance décès ou l’assurance invalidité. Dans tous les cas, les courtiers en assurance peuvent vous conseiller vivement l’assurance chômage sur crédit auto étant donné qu’un emploi ou une position sur un poste professionnel peut tourner mal.

L’avantage dans ce cas, c’est que vous n’aurez pas de souci de paiement, étant donné que l’assurance peut supporter tout ou partie du remboursement de vos mensualités de crédit auto, durant la période d’absence d’emploi. Toutefois, cela dépendra également du type de contrat que vous avez souscrit.

Les points à considérer dans l’assurance chômage

assurance-chomageCertes, l’assurance chômage n’est pas obligatoire. Cependant, si vous voulez en souscrire, il faut considérer quelques points qui vous permettront d’adapter les termes de l’assurance et la procédure de remboursement suivant votre situation durant la période sans emploi.

La première chose à considérer dans ce cas, c’est la durée de carence proposée par l’assurance. Il s’agit ici de la période qui se sera écoulée entre la signature du contrat d’assurance et le souci au travail, c’est-à-dire, le moment où vous serez obligé de faire mobiliser votre assurance pour le remboursement, à la suite d’une perte d’emploi. Généralement, cette durée n’est jamais inférieure à 3 mois, et certains établissements d’assurance l’étendent même jusqu’à 6 mois.

Le principe est d’éviter qu’une personne emprunteuse n’utilise le système de remboursement trop tôt pour éviter de rembourser son crédit de sa poche et de demander à l’assureur de le supporter. Dans ce cas, si la personne a souscrit un contrat d’assurance avec une durée de carence de 3 mois, si son renvoi ou la perte d’emploi s’enregistre dans les 2 mois qui suivent la signature du contrat de chômage, l’assureur ne procèdera pas aux remboursements.

En deuxième lieu, il faut également voir la durée de franchise. Il faut savoir que quel que soit le type de contrat d’assurance que vous avez souscrit, il disposera toujours d’une durée de franchise. Il s’agit ici d’une période entre la date de votre perte d’emploi et la date sur laquelle vous aurez droit à votre indemnité de chômage. Durant cette période, vous ne toucherez rien et ne serez pas encore indemnisé

. Si après cette période, vous n’êtes toujours pas actif, l’assureur se chargera du remboursement de la mensualité de votre prêt-auto. Dans le contrat, ce type de période est stipulé sous forme de garantie dont la durée peut aller de 2 mois à un an, selon l’établissement d’assurance.

En d’autres termes, si votre garantie de période de franchise dure 2 mois, les remboursements ne débuteront qu’à partir du troisième mois. Enfin, la dernière chose à considérer, c’est le montant maximal du remboursement.

Ce montant va considérer la durée de votre chômage, c’est-à-dire le nombre de mois qui sera enregistré durant un an sans travail, mais aussi, le temps de chômage dont la durée est supérieure à une année, ainsi que le taux par rapport aux charges de votre mensualité. Dans ce cas, selon l’établissement d’assurance, si votre période de chômage dure un an, l’établissement d’assurance peut ne proposer que 8 mois de remboursement. Si vous faites 2 périodes de perte d’emploi en 3 ans, il n’indemnisera que 70 % de la mensualité par an.

D’autres points à connaître

Une assurance crédit auto n’a pas pour objectif le financement de votre prêt, car il est assigné à l’auto. Il se différencie de l’assurance invalidité, qui est une perte d’autonomie totale de l’emprunteur qui le pousse à ne plus travailler et à ne plus pouvoir travailler.

Le remboursement, dans ce cas, peut se faire en totalité étant donné que la personne n’aura plus la chance de reprendre ou de retrouver un autre emploi. Elle est également différente de l’assurance sur une interruption momentanée du travail qui peut être due à une incapacité temporaire de travailler après un accident par exemple. Dans cette situation, le remboursement se fait de manière temporaire.

Dans le cas de l’assurance chômage, il est possible que l’emprunteur retrouve du travail ou se trouve dans une situation de chômage sur une période indéterminée. De ce fait, il y aura des conditions différentes sur le remboursement, selon l’établissement d’assurance.

comparez

Plus d’informations sur le crédit auto

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

5 (100%) 1 vote