Sommaire : Est-il préférable de souscrire un crédit auto ou un prêt personnel ?

  1. Les modalités strictes du crédit automobile
  2. La flexibilité du prêt personnel
  3. L’octroi du prêt
  4. La livraison du véhicule

Vous avez trouvé la voiture de vos rêves et maintenant vient le moment de régler l’achat. Vous hésitez entre un crédit auto ou un prêt personnel pour financer votre nouveau véhicule. En quoi consistent ces deux types de crédits et quels sont leurs avantages mais aussi leurs inconvénients respectifs ?

Les modalités strictes du crédit automobile

autoUn crédit auto est un prêt affecté. Cela signifie que vous demandez un crédit à l’établissement financier exclusivement pour acheter une voiture déterminée, qu’elle soir neuve ou d’occasion.

Vous devez impérativement fournir une preuve d’achat ou d’affectation des fonds. L’argent qui sera mis à votre disposition ne pourra servir qu’à cet achat et ne pourra en aucun cas être utilisé pour tout autre financement. Le coût global du prêt automobile se décompose en plusieurs éléments, qui doivent être comparés un par un lors de la mise en concurrence de différentes offres.

Il s’agit tout d’abord de l’apport personnel qui représente un acompte permettant de réduire le montant total de la dette à contracter. Vous réglez cette somme au moment de la souscription de l’emprunt et vous démontrez par la même occasion que votre projet vous tient à cœur et que vous avez envisagé cet achat depuis longtemps.

Plus l’apport personnel est conséquent, moins le crédit sera élevé. Ensuite, vous devez prendre en compte le taux effectif global indiqué sous la forme d’un pourcentage annuel.

Il représente en effet le coût réel du prêt et inclut tous les frais liés au crédit à savoir les intérêts, les cotisations pour les assurances ainsi que les frais de dossier et commissions ou rémunérations réclamées par l’organisme prêteur pour qu’il accepte de vous financer. Ainsi, vous pouvez estimer à combien vous reviendra votre crédit auto et vous ne rencontrerez aucune mauvaises surprises. Le taux nominal est également un élément important à prendre en considération.

Il est souvent mis en avant par les établissements financiers car il est inférieur au taux effectif global et plus attractif pour les emprunteurs. Toutefois il exclut les frais de dossier et les coûts d’assurance éventuels car il représente simplement le taux utilisé pour le calcul des intérêts que vous aurez à payer dans chaque mensualité. Bien entendu, la durée du crédit est primordiale.

Exprimée en années ou en mois, elle vous indique en combien de temps vous finirez de rembourser votre crédit et elle s’avère déterminante dans le calcul du montant des mensualités puisque plus la durée de remboursement est longue, plus les intérêts sont élevés, tandis qu’une durée réduite entraîne mécaniquement un alourdissement des mensualités. Vous devez donc analyser vos ressources afin d’avoir une vision globale sur vos capacités de remboursement, ce qui vous permettra d’éviter tout risque de surendettement.

Quant aux mensualités, elles correspondent à la somme que vous allez payer chaque mois pour rembourser le crédit auto, incluant une part du capital et les intérêts. Toujours dans l’optique d’éviter le surendettement, votre mensualité ajoutée à celles de vos autres éventuels crédits en cours ne doit en aucun cas excéder un tiers de vos revenus.

Concernant l’assurance-emprunteur, elle est facultative pour le crédit automobile mais reste une protection très utile. En cas d’aléa de la vie qui vous empêche d’honorer vos paiements, l’assureur se substitue à vous pour régler les sommes dues à l’établissement qui vous a accordé le prêt.

Enfin, le coût total du crédit est mentionné en euros et représente la totalité des intérêts payés dans le cadre du prêt. Il s’obtient en soustrayant le capital emprunté de l’ensemble des mensualités à rembourser. Il dépend du capital emprunté, de la durée de remboursement, du le taux effectif global et du tarif de l’assurance.

Pour finir, bien que le crédit soit strictement destiné au financement d’un véhicule, le taux d’intérêt lié à cet emprunt perso affecté s’avère être très intéressant, bien plus qu’un crédit non affecté. Le banquier est rassuré de savoir ce qu’il advient de son argent et il sera plus apte à concéder de l’argent.

La flexibilité du prêt personnel

Aussi connu sous le nom de prêt auto personnel, un prêt personnel qui serait souscrit pour l’achat d’un véhicule est beaucoup plus souple qu’un crédit auto car l’organisme financier qui octroie le crédit n’exige pas d’obligation d’achat.

Le projet est uniquement déclaratif et vous pouvez utiliser la somme accordée à votre guise ce qui vous enlève la contrainte de devoir absolument justifier de la destination de l’argent qui vous est prêtée.

Le prêt personnel non affecté vous procure les fonds dont vous avez besoin à tout moment après l’acceptation de votre dossier par l’établissement prêteur et ces fonds ne seront donc pas destinés à un projet spécifique. Les formalités pour sa concession sont allégées et la plupart du temps, la garantie n’est même pas obligatoire.

Demander un prêt personnel pour acheter une voiture peut se révéler utile si vous voulez réaliser votre projet sans plus attendre. Vous n’avez pas à patienter des années pour économiser ni même puiser dans l’intégralité de votre épargne.

Sachant également que les établissements financiers proposent parfois des promotions à taux cassé mais pour des durées et des sommes prédéfinies, il peut être intéressant d’en profiter à ce moment-là même si vous n’avez pas besoin de toute la somme proposée.

Vous pourrez toujours effectuer un remboursement anticipé puisque tout crédit à la consommation peut être remboursé avant son terme totalement ou partiellement. Toutefois, des pénalités de remboursement anticipées peuvent être exigées à condition que ce soit prévu au contrat et que le remboursement soit supérieur à 10 000 euros.

La très grande souplesse du prêt personnel constitue l’avantage essentiel de cette formule mais représente paradoxalement l’inconvénient majeur. En effet, le banquier ignore à quoi se destine son argent et considère que le risque est plus élevé pour lui.

Il est donc amené à se protéger en conséquence et bien que le prêt personnel soit réellement plus simple et plus pratique que le crédit automobile, les taux d’intérêt sont en contrepartie sensiblement plus élevés. De plus, la durée de l’emprunt étant fixe au moment de la signature, le niveau de sécurité est optimal ce qui justifie d’autant plus la présence des taux d’intérêt supérieurs.

Ce type de prêt est beaucoup plus difficilement accordé qu’un crédit auto du fait des risques encourus pour l’organisme prêteur. Vous devez donc dévoiler un profil d’emprunteur sérieux et être en possession d’un bel apport personnel si vous souhaitez souscrire à un prêt personnel pour acheter votre véhicule.

L’octroi du prêt

octroi-du-pretQue vous optiez pour l’un ou l’autre crédit, la loi Lagarde autorise l’emprunteur à recevoir une somme inférieure ou égale à 75 000 euros, ce qui est amplement suffisant pour investir dans un véhicule. Ce montant vous permet d’acheter le véhicule dont vous avez toujours rêvé.

Le prêt peut être accordé pour trois mois minimum et le crédit auto ne doit pas excéder cinq ans. L’organisme prêteur doit obligatoirement être un établissement agréé par la banque de France, et dont le nom figure sur le registre des agents financiers.

De plus, la loi Scrivener et l’article L. 120-20 du Code de la consommation ont prévu un délai de quatorze jours pour vous rétracter depuis le 1er mai 2011, peu importe le type de crédit souscrit. Vous pouvez ainsi renoncer au prêt et annuler automatiquement le contrat en toute légitimité.

Si vous n’exercez pas votre droit de rétractation à l’expiration du délai, vous recevez un versement unique sur votre compte correspondant à la totalité du montant que vous avez demandé. C’est ainsi que l’offre préalable de prêt est jugée acceptée de plein droit.

Elle se transforme en contrat de prêt définitif. Par ailleurs, le prêt automobile et le crédit auto sont des crédits à taux fixe. Le taux dépend du montant emprunté, de la durée de l’emprunt mais aussi du taux de l’usure fixé par la banque de France.

Le prêt est remboursable selon un échéancier fixé à l’avance et sur la base de versements fixes. Chacune de ces mensualités constantes comprend une part du capital prêté, à laquelle viennent s’ajouter des intérêts.

Dans le cadre du crédit auto les banques utilisent très souvent le bien acheté comme garantie. Si vous n’êtes plus en mesure de payer votre crédit, la banque va saisir votre voiture et la revendre pour récupérer son argent.

La livraison du véhicule

Le prêt personnel accorde une somme qui n’est liée à aucun projet précis. Si la voiture n’est pas livrée ou qu’elle est défectueuse ou défaillante, vous vous êtes engagé à continuer à rembourser les échéances mensuelles sans possibilité de suspendre ou de faire annuler votre crédit.

Vous payez donc pour un bien que vous n’avez pas en votre possession et que vous ne recevrez probablement jamais. C’est bel et bien là où réside le plus gros inconvénient du prêt personnel. En revanche, le crédit auto s’accompagne de l’achat de l’automobile et la non-attribution de l’un annule automatiquement l’autre.

Concrètement, si vous ne recevez pas les fonds, vous n’avez aucune obligation d’acheter le véhicule et le contrat de vente est nul et non avenu. Inversement, dans le cas où la voiture n’est pas livrée ou que la vente ne se réalise pas comme dans le cas d’une rupture de stock, vous n’êtes pas tenu de payer le crédit auto qui est automatiquement annulé.

Tant que l’emprunteur n’a pas réceptionné la voiture, le remboursement du crédit ne peut pas commencer. Et en cas de litige sur le contrat d’achat, il est possible, sous certaines conditions, de suspendre le remboursement. L’établissement financier règle directement le vendeur et doit le contacter pour récupérer son argent sans que vous vous en préoccupiez.

Le crédit auto se montre donc peu flexible, mais il offre davantage de sécurité à l’acheteur qui n’a pas à s’acquitter d’une dette pour un bien qu’il n’a finalement pas obtenu.

Si c’est le type de crédit que vous avez choisi, pensez à mentionner clairement sur le bon de commande établi par le vendeur que l’achat est conditionné à l’obtention du crédit que vous êtes en train de solliciter, ce qui vous protégera en cas de déconvenue.

Est-il préférable de souscrire un crédit auto ou un prêt personnel ?
4.4 (88%) 5 votes