Est-il préférable d’opter pour un crédit travaux sous forme de prêt personnel ou de prêt immobilier?

Votre logement a besoin d’un coup de neuf ? Vous envisagez de le rénover et de refaire toute la décoration ?

Ou encore vous avez investi dans un bien immobilier ancien qui nécessite la mise en place d’un chantier d’envergure ?

perso

Il existe divers financements spécifiques pour la réalisation de vos travaux et mener à bien votre projet. Selon l’importance des travaux à financer dans votre maison ou votre appartement, votre choix se portera soit sur un prêt personnel, soit sur un prêt immobilier. Cette différence peut avoir des conséquences en termes de taux, de garantie, d’assurance-emprunteur ou de délai de rétractation.

Le financement des travaux avec un crédit à la consommation classique

travauxLorsque le crédit travaux s’effectue en dehors d’un achat immobilier, il entre dans le cadre réglementaire du prêt à la consommation si le montant des travaux est inférieur à 75 000 euros comme le stipule la loi Lagarde n° 2010-737 du 1er juillet 2010.

De ce fait, pour les travaux d’un faible montant, la banque vous orientera automatiquement vers un crédit travaux sous forme de prêt personnel. Il est accessible à tous, sous réserve des conditions d’éligibilité de chaque organisme financier.

En outre, vous pouvez obtenir un prêt personnel affecté au financement de n’importe quel type de travaux et à l’ameublement de votre logement, remboursable sur une durée de dix années maximum.

Ce crédit vous servira à payer les artisans et les matériaux, tous les éléments de décoration, les équipements hifi, etc… du moment que vous ne dépassez pas le montant légal.

Cette solution vous apporte une grande facilité et une grande liberté de gestion, d’autant plus que le prêt travaux bénéficie de taux plus bas que le simple prêt personnel classique non affecté. En effet, le montant de vos mensualités et la durée de remboursement sont déterminés en fonction de vos possibilités financières et vous décidez de la période qui vous arrange pour être prélevé.

De plus, le taux effectif global du prêt est réduit car il n’y a pas de frais de dossier, et il n’y a pas besoin de fournir des garanties du type hypothèque ou caution mutuelle.

Vous n’avez pas non plus à justifier de la totalité des travaux à laquelle se destine la somme d’argent, quel que soit le montant emprunté, dans la limite de 1 500 euros à 75 000 euros ou de 30 000 euros concernant les locataires. Parfois, une facture d’achat de matériaux s’avère suffisant.

Si vous demandez à une ou plusieurs entreprises de réaliser les travaux, il ne sera pas non obligatoire de présenter les devis. Vous êtes entièrement libre de réaliser les travaux vous-même ou juste une partie ou bien de faire appel à un artisan. Par ailleurs, vous pouvez souscrire un tel crédit que ce soit pour votre habitation principale ou pour votre résidence secondaire, peu importe que l’usage soit personnel ou locatif. Les fonds nécessaires pour faire les travaux sont débloqués dès que votre demande de prêt est acceptée.

Un prêt personnel affecté aux travaux vous protège puisque votre contrat de crédit peut être annulé ou diminué en cas de réalisation partielle des travaux et ce, sans frais. De même, si vous n’obtenez pas votre crédit, vous pourrez faire annuler les travaux.

Sachez que vous avez la possibilité de souscrire des assurances facultatives, comme une assurance décès et invalidité, qui prennent en charge vos mensualités ou votre capital restant dû. Si vous avez suffisamment d’économies de côté pour procéder à un remboursement total ou partiel par anticipation, vous n’aurez pas de frais de pénalités à régler.

L’inconvénient majeur de souscrire à un prêt personnel pour réaliser des travaux repose dans le fait que les taux d’intérêt appliqués sont parfois supérieurs à ceux des autres types de prêts travaux au regard de la durée du prêt. Il convient de comparer avec minutie les différentes offres du moment.

Le financement des travaux avec un prêt immobilier

Dans le cas où le crédit travaux est réalisé en même temps qu’un achat immobilier ou encore s’il se destine au financement d’un chantier lourd, le cadre réglementaire est celui des prêts immobiliers.

Bien qu’un prêt immobilier soit généralement souscrit pour l’achat d’un bien immobilier, il permet également de financer tout ce qui concerne de près ou de loin les biens immobiliers.

Pour financer des gros travaux allant au-delà de 75 000 euros, le crédit qui vous sera proposé sera donc un prêt immobilier classique et vous aurez la possibilité d’obtenir un amortissement sur une durée plus longue qui s’avère être bien plus adaptée à vos capacités de remboursement qu’avec un crédit à la consommation.

Ce crédit n’est pas plafonné mais il n’est accordé que sur présentation d’un devis ou de factures établis par un professionnel afin de justifier de l’utilisation totale des fonds. Si vous souhaitez réaliser vous-même les travaux, il conviendra de voir les conditions de prises en charge spécifiques à chaque banque.

Remboursable sur une durée allant de dix à trente ans, le crédit travaux assimilé à un prêt immobilier a pour effet de faire baisser le taux d’intérêt, et donc le coût, élevé du crédit à la consommation lorsque le montant de la partie travaux de votre projet est important.

Ceci ne vous empêche pas d’opter pour un crédit à la consommation en complément en ce qui concerne les dépenses d’ameublement. Vérifiez avec soin que cette solution est financièrement plus intéressante dans votre propre cas, en faisant plusieurs simulations.

En effet, si cette complémentarité peut vous permettre de faire des économies, elle reste moins facile à gérer car vous devez présenter des justificatifs et les échéances seront plus nombreuses. Il est véritablement dans votre intérêt de demander conseil à une entreprise qui effectuera des évaluations quant aux travaux à réaliser et qui pourra vous guider sur le financement adéquat.

Toutefois, l’établissement financier exige la souscription à une assurance décès et invalidité, ce qui n’est pas le cas avec un prêt à la consommation où ce type d’assurance demeure facultative.

L’organisme prêteur aura besoin que vous lui apportiez des garanties solides comme une hypothèque, un privilège de prêteur de deniers ou une caution. Des frais de dossier sont également facturés. Par ailleurs, le remboursement par anticipation du crédit immobilier occasionne des pénalités.

Tous ces frais annexes ont pour effet d’augmenter le prix de votre crédit. D’une manière générale, votre situation financière ainsi que vos capacités d’endettement devront être analysées très attentivement afin de s’assurer que vous pourrez supporter les mensualités du prêt sans pour autant être en situation de surendettement.

Enfin, le délai de versement des fonds n’est pas immédiat. Le déblocage de la somme d’argent est effectivement plus long qu’avec un prêt personnel affecté au financement des travaux en raison du délai de rétractation de quatorze jours accordé à l’emprunteur mais aussi à cause d’une étude plus poussée de votre dossier.

Il faut en général compter un délai d’un mois voire un mois puisque si vous tardez pour fournir les justificatifs tels que devis ou factures des professionnels réalisant les travaux, ou factures des achats de matériaux dans le cas où la banque les prend en charge, les fonds ne vous seront pas octroyés.

Les bonnes raisons d’intégrer les travaux dans le prêt immobilier

De nombreux propriétaires choisissent de rester dans leur domicile plutôt que de déménager, et effectuent alors des travaux d’amélioration de leur habitat, l’aménagement d’une nouvelle pièce, voire un agrandissement de leur maison.

Dans ce contexte, il peut être plus astucieux financièrement parlant de faire rentrer le prix des travaux dans le crédit immobilier dès le début de votre projet. En effet, il est tout à fait légitime de rechercher l’endettement optimal dès l’instant où vous souscrivez un crédit pour acquérir un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement.

Les remboursements doivent être acceptables et compatibles avec votre situation personnelle. Pour cela, la charge de remboursement mensuelle doit représenter au maximum 30 % à 33 % des revenus disponibles afin de garder suffisamment d’argent de côté pour vivre le quotidien sans privation.

Si vous ne prévoyez pas d’emblée un financement dédié exclusivement aux travaux, vous n’aurez donc pas d’autre choix que d’en solliciter un, spécifique, dans un second temps. Or, si votre capacité d’endettement est déjà atteinte, la demande de nouveau prêt a peu de chances d’aboutir, même s’il s’agit d’un éco-prêt à taux zéro.

C’est bien pourquoi il est judicieux d’intégrer dès le départ le budget nécessaire aux travaux dans le plan de financement initial. D’ailleurs, beaucoup de prêts immobiliers sont contractés exclusivement pour le financement de travaux.

Vous disposez ainsi de sommes plus importantes et les taux d’intérêt sont plus bas que ceux mis en place dans le cadre d’un crédit à la consommation. Enfin, si vous avez déjà souscrit à un prêt immobilier pour financer votre investissement dans un bien immobilier, vous aurez la possibilité de globaliser les mensualités et de garder un budget équilibré.

Sensibiliser la conscience collective

Tous les organismes de crédit et les banques ont certes une fonction principale de prêteur, mais les conseillers doivent sensibiliser les emprunteurs sur l’intérêt de réaliser des travaux à bon escient, surtout lorsqu’il s’agit de rénovation énergétique.

Ces travaux généralement lourds et ne peuvent pas s’apparenter à de simples travaux d’embellissement. Si ces travaux sont effectués avant l’entrée dans les lieux, le confort thermique du logement s’en trouve amélioré.

Par conséquent, la facture énergétique s’en trouve maîtrisée ; vous faites des économies d’énergie et vous sauvegardez l’environnement.

Ceci est à prendre en compte surtout que les énergies primaires commencent à s’épuiser et que leur tarif ne cesse d’augmenter. De nouvelles façons de vivre voient le jour et tout est mis en œuvre pour sensibiliser les opinions et inciter la population à entreprendre une démarche responsable. Par ailleurs, les candidats acquéreurs qui s’intéressent à la valeur énergétique d’un logement sont plus aptes que les autres à négocier le prix d’achat de l’habitation concernée.

En effet, ils savent à l’avance qu’ils devront souscrire un crédit pour la rénovation dans le cadre de travaux de grande ampleur et cette donnée peut faire partie de la négociation.

Dans tous les cas pour la réalisation de travaux d’isolation et de rénovation, des prêts spécifiques pourront même être proposés par la plupart des établissements financiers, du type crédit travaux rénovation, ou prêt travaux isolation avec des taux d’intérêt plus avantageux que les autres crédits travaux contractés sous forme de prêt personnel ou de prêt immobilier.

comparez

Plus d’informations sur le prêt travaux

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

4.4 (88.89%) 9 votes