Assurance auto : le bonus malus s’applique-t-il au conducteur secondaire ?

Le conducteur secondaire, en tant que personne inscrite au contrat d'assurance, possède un statut particulier, qui lui fait notamment bénéficier des mêmes garanties que le conducteur principal. De plus, le système de bonus malus va également s'appliquer, non pas directement au conducteur secondaire, mais au contrat d'assurance, lors de la conduite de ce conducteur secondaire.

Qu'est-ce que le bonus malus ?

Le bonus malus, également appelé Coefficient de Réduction Majoration (CRM) est un système de points qui s'applique aux contrats d'assurance auto. Le but de ce CRM est d'ajuster le montant de la prime d'assurance au fil des ans à la conduite de l'assuré, c'est-à-dire qu'il va pénaliser celui qui connaît des sinistres régulièrement, et favoriser celui qui les limite.

Assurance auto : le bonus malus s'applique-t-il au conducteur secondaire ?La prime pourra donc être abaissée ou augmentée en fonction du nombre de sinistres. L'assureur prendra ici en compte chaque année le nombre d'accidents dans lequel le conducteur est impliqué, mais également la nature et la responsabilité du conducteur dans ces sinistres, pour évaluer le coefficient approprié sur une période de 5 ans.

Ce système de bonus malus va ainsi être impacté par le conducteur secondaire, car celui-ci, étant utilisateur régulier du véhicule, va être inscrit au contrat d'assurance, duquel dépend le CRM.

L'impact du conducteur secondaire sur le bonus malus

Le système de bonus malus est en fait rattaché directement au contrat d'assurance, et non pas au conducteur principal c'est-à-dire l'assuré, ni au véhicule. Par conséquent, tout bonus ou malus qui s'appliquera lors de la conduite du conducteur secondaire sera appliqué sur le contrat d'assurance du conducteur principal.

Selon les assureurs, tous les conducteurs inscrits sur le contrat d'assurance vont en effet être accrédités du même coefficient de réduction majoration en cas de sinistre. Ceci implique que les responsabilités d'un accident lors de l'utilisation du véhicule par un conducteur secondaire devront être partagées avec le conducteur principal.

Cette application du système de bonus malus au conducteur secondaire ne concerne par ailleurs pas les conducteurs occasionnels, qui sont pas inscrits au contrat d'assurance. Il est donc important de bien réfléchir aux conséquences sur le bonus malus que peut avoir l'inscription d'un conducteur secondaire au contrat.

Quel conducteur secondaire choisir ?

Le choix du conducteur secondaire n'est donc pas anodin, car la responsabilité en cas d'accident sera partagée sur le bonus malus du contrat d'assurance. La plupart du temps, le conducteur secondaire est un proche du conducteur principal, comme son conjoint ou un enfant. Les assureurs étudient le profil d'un futur conducteur secondaire avant de l'inscrire au contrat, ce qui peut parfois faire augmenter la prime d'assurance.

Ce peut être le cas pour un jeune conducteur manquant d'expérience de conduite, ou encore d'un conducteur ayant connu une résiliation de son assurance auto. Si cette inscription en tant que conducteur secondaire est acceptée par l'assureur, il faudra toutefois veiller à ce que la conduite n'entraîne pas de malus sur l'assurance, car le conducteur principal en subirait les conséquences.

Pour connaître l'évolution du bonus malus du contrat d'assurance, il suffit de consulter le relevé d'information du véhicule, qui comprend entre autres la liste des conducteurs inscrits sur le véhicule, donc le conducteur secondaire.

Evaluez cet article