Assurance auto et conducteur secondaire : comment faire ?

Il est obligatoire d'inscrire un conducteur secondaire au contrat d'assurance auto dès lors que celui-ci utilise assez régulièrement le véhicule en question.

Cela lui permet en outre de profiter des mêmes garanties que le conducteur principal, et d'impacter également son système de bonus malus. Tous les conducteurs ne peuvent pas facilement être inscrits en tant que secondaires.

Qu'est-ce que le conducteur secondaire ?

Les contrats d'assurance auto définissent plusieurs catégories de conducteurs pour un véhicule. Le conducteur secondaire en fait partie, à mi-chemin entre le conducteur principal et le conducteur occasionnel.

Le conducteur secondaire est une personne, souvent un proche du conducteur principal, qui utilise régulièrement le véhicule, mais de façon toujours moindre que le conducteur principal.

Assurance auto et conducteur secondaire : comment faire ?Ce n'est donc pas un conducteur occasionnel, qui lui n'utiliser que très ponctuellement la voiture, et qui n'est pas inscrit au contrat d'assurance.

Quel statut pour le conducteur secondaire ?

Le conducteur secondaire est inscrit au contrat d'assurance auto, et ceci est une obligation à partir du moment où son utilisation du véhicule n'est plus celle d'un simple conducteur occasionnel.

Si cette inscription au contrat est une obligation, elle apporte pourtant certains avantages.

Le conducteur secondaire va en effet bénéficier de l'ensemble des garanties qui sont prévues dans le contrat d'assurance, tout comme le conducteur principal, même si il n'a aucune responsabilité en matière de paiement de la prime d'assurance. Aussi, il participe au bonus malus de l'assurance auto du conducteur principal.

Il faut enfin savoir que bonus éventuellement cumulé par une personne comme conducteur secondaire pourra être conservé s'il passe ensuite conducteur principal, selon les assureurs.

Qui peut être conducteur secondaire ?

Dans la grande majorité des cas, le conducteur secondaire est un parent proche du conducteur principal, bien souvent conjoint ou enfant. Le profil du conducteur va jouer sur la possibilité ou non de l'inscrire au contrat d'assurance.

Ainsi, un conjoint qui ne présente pas d'antécédents ni de nombreux sinistres passés n'aura aucun mal à être inscrit comme conducteur secondaire.

Par contre, cela peut être plus difficile pour le jeune conducteur, qui est considéré comme à risque par les assureurs. Si ce dernier peut être accepté, la prime d'assurance sera toutefois augmentée en conséquence.

De même, un proche dont le contrat d'assurance aurait été précédemment résilié peut avoir des difficultés à être accepté comme conducteur secondaire.

Plusieurs conducteurs secondaires ?

La possibilité d'inscrire plus d'un conducteur secondaire à un contrat d'assurance existe, mais elle reste cependant assez rarement acceptée par les assureurs. En effet, l'ajout d'un conducteur secondaire participe à augmenter le risque pour l'établissement assureur, et peu acceptent cette possibilité.

De plus, il est possible que cette personne soit plutôt un conducteur occasionnel, qui ne nécessite pas d'être inscrit au contrat, et non pas un autre conducteur secondaire, qui est censé utiliser assez régulièrement le véhicule.

Il faut ici prendre garde à bien respecter les différentes catégories de conducteurs des assureurs, qui peuvent éventuellement résilier l'assurance auto en cas de fraude à l'assurance.

Ce peut être le cas si l'assureur se rend compte que le conducteur secondaire utilise davantage le véhicule que le conducteur principal, ou si un conducteur occasionnel est en fait un conducteur régulier.

Assurance auto et conducteur secondaire : comment faire ?
5 (100%) 1 vote[s]