Questionnaire en cas de présence de risques aggravés

Dans le cadre de la souscription à une assurance prêt immobilier, le remplissage d’un questionnaire médical pour l’assurance emprunteur est incontournable.

De cette manière, la banque considère quel est le niveau de risques et vous propose un tarif avec des garanties adaptées.

Cependant, pour les demandeurs présentant un risque médical important, la situation est parfois délicate, les risques de santé constituant un obstacle pour contracter une assurance de crédit avantageuse.

Qu’en est-il du questionnaire médical en cas de risques aggravés de santé ? Tour d’horizon.

Définition du risque aggravé de santé

Une des premières questions qui peut se poser est celle de savoir ce qu’est vraiment un risque aggravé de santé.
En la matière, on appelle risque aggravé de santé tout problème de santé considéré comme grave par les compagnies d’assurance, à savoir plus précisément :

  • les antécédents médicaux ou chirurgicaux
  • une pathologie spécifique : un cancer par exemple
  • une affection de longue durée : un accident vasculaire cérébral par exemple
  • une maladie chronique.

Une fois que la compagnie d’assurance a examiné votre dossier médical et qu’elle s’est aperçue que vous présentez un problème de santé particulier, il n’est malheureusement pas rare d’essuyer un refus ou bien de se voir proposer un contrat au coût particulièrement élevé (des surprimes conséquentes) assorti de nombreuses exclusions de garanties.

Afin d’éviter de telles situations, les personnes présentant un problème particulier de santé et ayant un projet immobilier doivent nécessairement se préparer en amont et agir rapidement pour s’informer au mieux sur toutes les conditions à remplir et les pièces à fournir.

Risque aggravé de santé : préparez votre dossier médical en amont

Si vous présentez un risque aggravé de santé, il est fortement recommandé d’anticiper la préparation de votre dossier médical, ce qui n’est pas forcément le cas en cas d’absence de risques aggravés.

En effet, chaque compagnie d’assurance propose une offre en se basant sur le questionnaire médical de base. Chaque souscripteur doit remplir correctement ce questionnaire, en demandant notamment de l’aide à son médecin traitement afin d’indiquer tout problème de santé et ne pas omettre d’informations médicales importantes.

Si vous procédez différemment, vous vous exposez à un risque qui est celui de ne pas être couvert par votre assureur dans le cas de la survenance d’un souci, comme un décès ou une invalidité permanente.

Lorsque l’assureur prendra connaissance des réponses apportées au questionnaire médical, il voudra sûrement se renseigner de manière plus précise sur le traitement suivi et sur vos antécédents médicaux.

Il peut aussi vous demander de réaliser un bilan sanguin complet afin d’avoir un visuel plus précis sur votre état de santé actuel et celui à venir. Pour faire face à ces différentes étapes, il est donc indispensable de prendre de l’avance et de préparer votre dossier au mieux.

Solutions alternatives en cas de refus de l’assureur

Il peut arriver qu’à l’issue des différents examens réalisés, la compagnie d’assurance estime que le souscripteur présente un risque médical trop important (comme c’est le cas de certaines personnes souffrant d’hypertension par exemple).

Dans ce cas, le dossier peut être rejeté temporairement, en attendant que l’état de santé se consolide. Le demandeur peut alors déposer son dossier plus tard et obtenir des garanties intéressantes.

Si l’assureur considère que le souscripteur l’expose à un risque aggravé, il peut aussi décider de rejeter purement et simplement son dossier du contrat de groupe.

Dans un tel cas de figure, le demandeur peut agir en faisant appel à la convention Belorgey qui accorde depuis 2001 un privilège à tous les souscripteurs ayant un risque de santé important.

Le souscripteur peut aussi se tourner vers la convention AERAS (S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) qui a pour objectif de permettre l’accès à l’emprunt de tous ceux ayant un problème grave de santé, et notamment d’un cancer.

COMPARER LES ASSURANCES DE PRÊT IMMO

Questionnaire en cas de présence de risques aggravés
5 (100%) 2 vote[s]

Mieux comprendre l'assurance prêt immobilier