En fonction de la situation du conducteur

La voiture sans permis offre une facilité d'utilisation très appréciable, principalement par l'absence d'obligation de disposer du permis B.

Cependant, plusieurs conditions doivent être respectées par le conducteur, en fonction de son âge, et des conditions peuvent également compliquer l'obtention de l'assurance voiture sans permis.

Des conditions à respecter en fonction de l'âge du conducteur

En premier lieu, il faut savoir que selon l'âge du conducteur, certains documents seront à posséder pour pouvoir conduire une voiture sans permis.

En fonction de la situation du conducteurEn effet, pour les personnes nées après ler janvier 1988, il est obligatoire de disposer du Brevet de Sécurité Routière pour pouvoir conduire une voiturette, et d'avoir au moins l'âge de 14 ans. Depuis janvier 2013, ce BSR a été remplacé par le permis AM, qui est une version renforcée de ce brevet.

Pour les conducteurs concernés il faudra donc suivre une formation de 6 à 8 heures pour obtenir ce permis AM, en choisissant l'option quadricycle léger à moteur.

Cette petite formation se déroule en cinq séquences, qui alternent entre des échanges et des informations sur le Code de la route, avec des tests de conduite en ville.

L'une des spécificités de la conduite de ce type de véhicule, est que les personnes nées avant le 1er janvier 1988 sont dispensées de ces formalités, et peuvent donc conduire une voiture sans permis sans avoir à passer de BSR ou de permis AM.

Par ailleurs, les conducteurs ayant eu le permis B et s'étant vus retirer ce permis en raison d'une infraction grave au Code de la route, sont dans l'obligation de passer et de posséder le permis AM pour conduire une voiture sans permis.

Des conditions sur l'assurance voiture sans permis

Outre ces conditions à connaître concernant directement le conducteur, d'autres conditions peuvent entrer en considération en lien à l'assurance de la voiture sans permis. En effet, le profil du conducteur peut avoir des conséquences sur la facilité à obtenir une assurance voiture sans permis, ou pour le moins augmenter la prime d'assurance.

Une première condition en matière d'âge du conducteur est à prendre en compte. Les jeunes conducteurs se voient ainsi souvent appliquer une surprime, en raison de leur manque d'expérience de conduite, et en raison de la probabilité plus forte d'avoir un accident. De même, les seniors qui peuvent avoir de moins bons réflexes par exemple, vont généralement obtenir des prix plus élevés.

Une autre condition qui entre en jeu concernant le conducteur pour l'assurance voiture sans permis est l'historique de conduite, et notamment d'éventuels antécédents. C'est un cas de figure spécifique à la voiturette, qui n'existe pas pour une assurance auto classique.

En effet, il arrive assez souvent que le conducteur d'une voiture sans permis possède le permis B, mais qu'il ait subi une suspension de ce permis ou parfois même un retrait.

Ce type d'antécédent est un signal négatif envers l'assureur, qui peut logiquement émettre des réserves sur les habitudes de conduite de cette personne, et qui, s'il accepte de proposer un contrat d'assurance, appliquera un prix plus élevé.

Les conditions concernant le conducteur dans le cadre d'une voiture sans permis s'appliquent donc aussi bien en termes de règles à respecter que dans le profil du conducteur, et elles s'ajoutent aux conditions liées au véhicule.

COMPARER LES ASSURANCES AUTO

En fonction de la situation du conducteur
5 (100%) 2 vote[s]

Mieux comprendre l'assurance voiture sans permis