Travaux dans la résidence principale

L'achat d'un logement ancien pour en faire votre résidence principale nécessite bien souvent la réalisation de travaux de rénovation, de mise aux normes et d'aménagement coûteux.

Il est tout à fait possible d'intégrer ces coûts dans votre prêt immobilier, en respectant quelques conditions et en fournissant à la banque les bons justificatifs.

Faire une estimation réaliste et concrète du montant des travaux

La première étape, avant de demander que la banque alloue une ligne de votre crédit à des frais concernant des travaux dans votre résidence principale, est de faire une estimation chiffrée réaliste de ceux-ci.

Pour cela, il faut faire réaliser des devis par des professionnels fiables et compétents, qui ne vont pas sous-évaluer (ou surévaluer les coûts).

Travaux dans la résidence principaleEn effet, quand une partie d'un prêt immobilier est allouée à des travaux, la banque exigera non seulement ces devis et ces chiffres avant de donner son accord, mais elle fera également souvent affaire directement avec les professionnels pour débloquer les fonds.

On parle alors de déblocage progressif des fonds, qui se fait sur appel des professionnels à la banque. Les prestataires sont ainsi payés directement par la banque.

Bon à savoir : dans le cas de travaux financés sur votre prêt immobilier, vous ne pouvez pas faire ces travaux vous-même. Vous devez impérativement passer par des professionnels.

S'il ne s'agit que d'un coup de peinture ou d'un changement de papier que vous comptez réaliser, vous ne pouvez pas faire entrer ces dépenses dans votre prêt immobilier.

Trouver les prêts immobiliers les plus pertinents pour votre projet

En fonction des travaux que vous envisagez de faire réaliser, vous pourriez être éligible à certains prêts aidés de l'État. Le coût des travaux ne serait alors plus couvert par un seul prêt bancaire immobilier classique, mais par un prêt complémentaire aidé.

L'éco PTZ (ou éco Prêt à Taux Zéro) pourrait notamment vous être accordé si vos travaux concernent votre résidence principale que celle-ci a été construite avant 1990 et que les travaux envisagés vont améliorer la performance énergétique de votre logement.

Attention : pour se voir accorder l'éco PTZ, il faut absolument que les entreprises qui interviennent sur votre chantier soient certifiées RGE. La mention RGE est attribuée à certaines entreprises certifiées qui sont en mesure de mener à bien des travaux de rénovation énergétique.

Le dispositif "Pinel" est également intéressant et il vous permettra de bénéficier d'avantages fiscaux si vous achetez des logements anciens à rénover dans le but de les louer pour une durée de 6, 9 ou 12 ans.

Le dispositif "Malraux" vous permet également de déduire de vos impôts une quote-part du montant des travaux si vous achetez un bien dans le but de le louer. Il est soumis à certaines conditions.

Penser aux aides de l'État

Si votre appartement est officiellement déclaré comme insalubre, les travaux que vous entreprendrez pour mettre aux normes les réseaux d'électricité, de gaz et d'eau pourront être en partie subventionnés par l'État.

Si vous vivez près d'un aéroport, les travaux d'insonorisation pourraient eux aussi être en partie subventionnés par l'État.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT IMMOBILIER

Travaux dans la résidence principale
5 (100%) 2 vote[s]

Mieux comprendre le prêt immobilier