Autres financements complémentaires au crédit immobilier

Un prêt complémentaire est un prêt auquel vous pouvez souscrire en plus de votre prêt immobilier principal.

Il peut vous servir à financer une partie de votre prêt dans des conditions plus avantageuses qu'un prêt classique, ou à financer un apport personnel. Ces prêts sont la plupart du temps soumis à des conditions liées à vos ressources, à votre situation géographique ou à votre profession.

Ils sont attribués par la banque ou par un autre organisme. Même si leurs conditions sont souvent plus avantageuses, il faut les rembourser comme un prêt classique.

Le Prêt Accession Sociale (ou PAS)

Le PAS est un prêt sous conditions de ressources attribué par les établissements financiers qui ont signé une entente avec l'État. Il est destiné à favoriser l'accès à la propriété pour les ménages aux revenus modestes.

Le PAS est destiné à financer une résidence principale uniquement, qui peut être un logement neuf ou ancien. Il est destiné à compléter un crédit principal et ne peut pas être supérieur à 9 fois le montant total de vos ressources. Ses conditions de ressources sont les mêmes que pour le PTZ (voir tableau ci-dessous).

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro)

Autres financements complémentairesLe PTZ (ou PTZ+) est un prêt à taux zéro (sur lequel vous ne payez donc pas d'intérêt) qui est offert par l'État sous conditions de ressources. Il est réservé aux primo-accédants, c'est à dire à ceux qui n'étaient pas propriétaires de leur logement principal dans les 2 ans précédant la demande.

Le montant du PTZ est fixé en fonction de vos ressources, de votre situation géographique et du nombre d'habitants dans le logement :

Nombre d'habitants dans le logementZone A : Paris (petite couronne, 2e couronne), Côte d'Azur, Genevois françaisZone B1 : agglos de + de 250000 habitants, grande couronne Paris, agglos chères, périphérie Côte d'Azur, DOM, CorseZone B2 : autres agglo de + de 250000 habitants, autres zones frontalières et littorales chères, limite IdFZone C: reste du territoire
137 000 €30 000 €27 000 €24 000 €
251 800 €42 000 €37 800 €33 600 €
362 900 €51 000 €45 900 €40 800 €
474 000 €60 000 €54 000 €48 000 €
585 100 €69 000 €62 100 €55 200 €
696 200 €78 000 €70 200 €62 400 €
7107 300 €87 000 €78 300 €69 600 €
8 et +118 400 €96 000 €86 400 €76 800 €

Le Prêt Action Logement (ou prêt patronal)

Le PAL (parfois aussi connu sous le nom de "prêt patronal" ou "1% logement) est un prêt accordé par un organise collecteur du 1% logement (une entreprise).

Pour pouvoir bénéficier d'un PAL il faut obligatoirement être salarié dans une entreprise de + de 10 salariés (qui ne soit pas une entreprise agricole) et remplir l'une des conditions suivantes :

  • Être primo-accédant (c'est-à-dire ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale dans les 2 années précédant la demande).
  • Être en situation de mobilité professionnelle.
  • Avoir pour projet l'acquisition d'un logement HLM.
  • Que l'un des membres du ménage soit en situation de handicap.

Le Prêt fonctionnaires

Certains organismes financiers prêteurs offrent aux fonctionnaires un prêt à taux bonifié.  Différents éléments sont pris en compte pour le calcul du taux :

  • La taille du bien immobilier visé par l'emprunt.
  • La zone géographique dans laquelle il est situé.
  • La situation familiale du demandeur.
  • Le fait qu'il s'agisse d'un bien existant ou d'un projet de construction.

Bon à savoir : les fonctionnaires ne sont pas concernés par le 1% Action Logement (la participation des employeurs à l'effort de construction - ou PEEC), mais ils ont accès au PAS (le Prêt d'Accession Sociale) lorsque les revenus de leur foyer sont modestes.

Le PEL (Plan Épargne Logement)

Le PEL permet au demandeur de bénéficier, après une longue période d'épargne, d'un taux avantageux sur son emprunt.

Le Prêt conventionné

Le Prêt Conventionné est un prêt accordé par un organisme financier ou une banque qui a passé une convention avec l'État. Il est destiné à financer une partie ou l'intégralité de l'achat d'un logement ancien ou de la construction d'un logement neuf.

Il a aussi l'avantage d'ouvrir (sous conditions) le droit à l'APL (l'Aide Personnalisée au Logement).

Les aides de la CAF

La Caisse d'Allocation Familiales peut, dans le cadre de ses subventions, octroyer des prêts immobiliers complémentaires, destinés à compléter un prêt principal. Ce prêt peut par exemple servir à couvrir les frais de dossier. Son taux d'intérêt est de 1% maximum et il doit être remboursé en 60 mois maximum.

Les prêts des mutuelles et des caisses de retraite

Certaines mutuelles de retraite ou caisse de retraite complémentaire offrent des prêts immobiliers complémentaires à leurs affiliés. Il faut se renseigner au cas par cas en fonction de l'organisme où vous êtes affilié.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT IMMOBILIER

Autres financements complémentaires au crédit immobilier
5 (100%) 1 vote[s]