Monter différemment son projet de prêt immobilier

Même si votre dossier est solidement monté, il arrive que la banque refuse de vous octroyer le prêt immobilier dont vous avez besoin pour financer votre projet.

L'une des solutions qui s'offrent à vous pour faire face à ce refus est de monter différemment votre dossier de demande de prêt.

En y ajoutant de nouveaux justificatifs et en faisant évoluer un peu votre projet, vous avez toutes les chances d'obtenir votre prêt immobilier.

Améliorer son dossier en fonction de la raison du refus

Avant de décider comment améliorer votre dossier pour obtenir votre prêt immobilier, il est bon de savoir la raison pour laquelle celui-ci vous a en premier lieu été refusé.

Parmi les raisons les plus fréquentes pour lesquelles les banques refusent des prêts immobiliers, on compte :

  • La somme demandée est trop importante au regard de la capacité d'endettement du demandeur.
  • La situation professionnelle du demandeur est trop instable (pas de CDI ou CDI signé il y a moins de 3 mois).
  • La situation financière du demandeur est considérée comme trop risquée (découverts fréquents, trop nombreux crédits déjà en cours, signalement au FNIP).
  • Un apport personnel jugé trop faible (qui remet donc en cause votre capacité à épargner).

Monter différemment son projet de prêt immobilierSelon la raison pour laquelle le prêt vous a été refusé, vous allez devoir adapter votre stratégie de refonte de votre dossier. N'hésitez pas à demander à la banque de motiver clairement son refus, pour savoir comment retravailler votre dossier.

Bon à savoir : vous avez le droit de demander le réexamen de votre dossier de demande à la banque, il faut pour cela envoyer une demande écrite par voix postale (en recommandé avec accusé de réception).

Remonter un dossier de demande de prêt plus convaincant

Pour débloquer la situation et obtenir le prêt dont vous avez besoin, voici les pistes qui s'offrent à vous pour remonter votre dossier (qui sont à adapter en fonction du motif du refus initial) :

  • Augmenter votre apport personnel. Il n'est pas nécessaire pour cela d'attendre des années que votre épargne augmente, puisque vous pouvez (sous conditions de ressources) utiliser certains prêts aidés de l'État pour constituer votre apport personnel. C'est par exemple le cas du Prêt à Taux Zéro (le PTZ) ou du Prêt Action Logement (le PAL).
  • Changer la durée de remboursement du prêt que vous demandez, pour que les mensualités soient plus réalistes au regard de votre capacité d'endettement. Attention : plus le prêt est long, moins les mensualités sont importantes, mais le coût du prêt en revanche augmente (à cause des intérêts). Il faut donc bien calculer pour que l'opération soit avantageuse pour vous.
  • Assainir votre situation financière : vous pouvez ainsi solder vos différents crédits à la consommation ou procéder à un lissage de votre prêt, pour obtenir une mensualité unique qui grèvera moins votre taux d'endettement.
  • Fournir des justificatifs concernant votre situation professionnelle : promesse d'embauche pour les CDI récents ou contrats de travail des dernières années pour les travailleurs saisonniers, en intérim ou qui cumulent les CDD. Il faut montrer à la banque que même sans CDI, votre situation d'emploi est stable et vous permet d'assumer des remboursements mensuels.

Monter différemment son projet de prêt immobilier
5 (100%) 2 vote[s]