Capacité d’emprunt pour vos travaux, comment calculer?

Avant de contracter le moindre crédit auprès d'un établissement financier, il est important de bien évaluer sa capacité d'emprunt. C'est elle qui déterminera l'avis de l'organisme pour vous accorder un prêt travaux.

Pourquoi évaluer sa capacité d'emprunt ?

Faire des travaux dans son logement ne nécessite pas forcément de contracter un énorme crédit, mais il faut être en mesure de le rembourser. Aucun établissement financier n'est enclin à accorder un prêt à un débiteur qui pourrait ne pas être en mesure de rembourser les mensualités.

Avant de faire une demande, il est donc important d'évaluer la somme totale que vous pourrez emprunter pour votre prêt travaux.

A noter que votre capacité d'emprunt peut varier en fonction des établissements auprès de qui vous ferez la demande. N'hésitez pas à utiliser un comparatif des différents taux pratiqués, et des frais de dossier et de garantie qui sont facturés en sus.

Votre capacité d'emprunt est calculée en fonction de votre taux d'endettement, de vos revenus nets et de votre structure familiale. Toutefois, d'autres éléments peuvent influencer la décision d'un organisme financier de vous accorder un crédit : bonne santé financière, absence de découvert...

Comment évaluer sa capacité d'emprunt ?

Pour évaluer votre capacité d'emprunt pour un prêt travaux, le plus important est de calculer son taux d'endettement. Les banques acceptent généralement un taux d'endettement de 33% pour que le "reste à vivre" soit suffisant pour le ménage.
Le calcul du taux d'endettement est le suivant :

  • Taux d'endettement = (charges d'emprunt x 100)/(revenus du ménage)

Par exemple, si vous percevez un salaire net de 2300 euros et que vous remboursez l'achat de votre maison par mensualités de 600 euros, votre taux d'endettement est de :

(600x100)/2300 = 26%

Seuls les revenus fixes sont pris en compte : salaires nets, revenus professionnels provenant d'une activité non salariée, pensions alimentaires, pension de retraite, de handicap. Certaines banques prennent aussi en compte des revenus spécifiques : allocations familiales, allocations logement, revenus fonciers, commissions perçues par des commerciaux.

Attention, tous les organismes ne prennent pas en compte les revenus spécifiques, renseignez-vous sur leur politique avant de faire votre demande.

Si vous appliquez un taux maximal de 33% à votre taux d'endettement, vous obtenez le montant maximum des mensualités que vous pouvez rembourser. Dans le cas précédent, on obtient :

(2300x33%)-600 = 159 euros

Attention, il faut prendre en compte les taux d'intérêt ainsi que les frais de dossier et de garantie que vous paierez. Votre capacité de remboursement de capital est donc moins élevée.

Comment augmenter sa capacité d'emprunt ?

Il est possible de revoir le taux d'endettement à la hausse ou à la baisse en fonction du profil de l'emprunteur. Si votre épargne est régulière et que vous n'avez pas été à découvert dans les trois à six mois précédant la demande, vous pouvez augmenter votre taux d'endettement auprès de l'organisme financier. Mais votre dossier doit être particulièrement solide.

Une autre façon de réduire son taux d'endettement est d'opter pour le rachat de crédit. Cette méthode consiste à regrouper tous vos prêts en un seul, avec un taux d'intérêt recalculé afin de réduire le montant des mensualités. C'est une bonne option si vous avez beaucoup de crédits en cours que vous devez rembourser pendant encore plusieurs années.

Lors d'une offre de rachat de crédit, l'organisme prêteur évalue vos différents crédits ainsi que la durée de remboursement restante. Il propose ensuite un taux d'intérêt fixe. Dans certains cas, cela implique de rallonger la durée de certains prêts.

Vos mensualités seront donc moins élevées mais le prêt vous coûtera plus cher sur le long terme. Si vous devez absolument faire des travaux dans votre logement, c'est toutefois une solution à envisager.

Prêt travaux ou prêt personnel ?

C'est une question que l'on peut se poser avant de contracter un prêt : vaut-il mieux opter pour un prêt travaux ou pour un prêt personnel ? Tout dépend de l'ampleur des travaux dans votre logement et des garanties que vous souhaitez lors du remboursement du prêt ou de l'exécution des travaux.

Un prêt personnel est non affecté. Vous recevez la somme sur votre compte en banque et vous l'utilisez comme bon vous semble. C'est une bonne solution si vous envisagez de faire les travaux vous-même ou que vous n'avez pas envie d'envoyer de justificatif à l'organisme prêteur.

Toutefois, les taux d'intérêt de ces prêts sont plus onéreux et la somme qu'il est possible d'emprunter est parfois moins élevée.

Un prêt travaux est un prêt affecté. Dans certains cas, c'est même la banque qui se chargera de payer les professionnels à votre place. Dans tous les cas, vous devrez envoyer des justificatifs pour prouver que la somme qui vous a été prêtée a été affectée à la réalisation de travaux dans votre logement.

Toutefois, les taux d'intérêt pratiqués sont souvent moins élevés et peuvent être inclus dans un prêt immobilier sans contrainte.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Capacité d’emprunt pour vos travaux, comment calculer?
5 (100%) 1 vote