Les conditions minimums à respecter pour obtenir un crédit travaux

Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous avez la possibilité de souscrire un prêt travaux en vue d'améliorer votre intérieur, sans qu'il soit nécessaire de disposer d'un quelconque apport personnel.

Les différents établissements bancaires suspendent leur accord à un certain nombre de conditions et à la production de documents visant à faire la démonstration de vos capacités de remboursement. N'hésitez pas à lire nos autres articles avant de vous lancer.

Les conditions d'acceptation d'une demande de prêt travaux

Dans la majorité des cas, le crédit travaux prend la forme d'un prêt personnel classique. Vous utilisez les fonds débloqués comme bon vous semble, pour la réalisation de simples aménagements ou pour la construction d'équipements nouveaux (garage, piscine...). Certaines conditions sont à respecter pour que l’organisme accepte votre demande.

Le prêt travaux est limité à 75000 euros. Au delà de ce montant plafond, la souscription d'un crédit immobilier est susceptible de vous offrir des conditions de remboursement plus avantageuses (taux de l'emprunt, nombre de mensualités...).

Afin d'estimer vos capacités de remboursement, l'établissement bancaire va prendre en compte l'ensemble de vos revenus (salaires, rentes locatives, allocations, pensions de retraite...) Il procède ensuite au calcul de votre taux d'endettement en déduisant vos emprunts en cours de vos revenus disponibles.

En règle générale, les banques considèrent que la part affectée au remboursement de vos crédits ne doit pas être supérieure au tiers de vos revenus disponibles. Votre banquier va également observer avec attention l'ensemble des charges du foyer (montant du loyer pour les locataires, nombre d'enfants, composition du ménage...).

Certains établissements bancaires proposent des prêts travaux affectés. Dans ce cas, les fonds mis à disposition doivent être utilisés exclusivement pour la réalisation de travaux. Votre dossier de demande de prêt doit faire mention de la nature des travaux envisagés.

Il doit, en outre, comprendre les factures et les devis établis. Le bon de commande rédigé par le professionnel missionné par vos soins en vue de réaliser les travaux fait état du crédit sollicité.

Enfin, il est à noter que les banques ne se contentent pas de simples déclarations sur l'honneur. Vos revenus et vos charges doivent être justifiés par des documents officiels (avis d'imposition, bulletins de salaires, relevés de compte, quittances de loyer...)

En faisant état d'une situation qui ne correspond pas à la réalité avec l'objectif d'obtenir le prêt demandé, par exemple en omettant de déclarer un crédit souscrit, vous prenez le risque de voir votre responsabilité engagée à l'occasion d'un éventuel défaut de paiement survenant lors de la phase de remboursement de votre prêt travaux.

Le remboursement de votre prêt travaux

Le remboursement de la somme due par l'emprunteur (capital initialement perçu augmenté des intérêts) est effectué par des versements mensuels jusqu'à épuisement de la dette. Dans la plupart des cas et à l'instar des autres types de prêts personnels, le premier versement doit être réalisé dans le mois suivant la mise à disposition des fonds.

Avant de conclure votre prêt travaux, il est important de prendre soin de consulter attentivement les conditions de remboursement prévues au contrat proposé par votre banquier. En effet, les produits bancaires présents sur le marché prévoient souvent des clauses susceptibles de répondre aux éventuels changements intervenant dans la situation personnelle de l'emprunteur.

Plusieurs dispositifs peuvent être intégrés dans le contrat de prêt travaux souscrit :

  • La possibilité d'adapter le montant des mensualités à l'évolution de la situation financière de l'emprunteur ;
  • La faculté de faire une pause dans le remboursement du prêt accordé afin de faire face à des imprévus dont l'impact n'a pas vocation à durer dans le temps ;
  • Le remboursement anticipé de la totalité ou d'une fraction du montant restant dû.

En outre, la survenue de certains événements peut être anticipée par la souscription de polices d'assurances (décès, perte d'emploi...).

Dans tous les cas, dès lors que vos capacités de remboursement risquent d'être durablement affectées ou que vous vous trouvez dans l'impossibilité de procéder au paiement de la mensualité à venir, il est vivement conseillé d'en informer rapidement votre banquier afin de trouver une solution appropriée.

Souscrire un nouveau prêt personnel auprès d'un autre établissement bancaire en vue de procéder au remboursement des crédits déjà en cours risque d'aggraver votre endettement. Cette possibilité est donc à écarter.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Les conditions minimums à respecter pour obtenir un crédit travaux
4 (80%) 1 vote