Quelles sont les conditions d’acceptation d’un prêt travaux ?

Vous envisagez peut-être de réaliser des travaux mais vous ne savez pas quel type de crédit choisir parmi toutes les offres, souvent alléchantes mais parfois complexes des organismes financiers.

Quelques informations sur le crédit travaux vont vous permettre d'y voir plus clair et de solliciter un tel emprunt s'il répond à votre situation et à vos projets, et notamment sur les conditions à respecter pour obtenir ce financement.

Ce qu'est un prêt travaux

Le prêt travaux est un prêt personnel affecté, c'est-à-dire que le montant emprunté est destiné uniquement à payer les travaux à entreprendre dans un bâtiment dont vous êtes propriétaire ou simplement locataire. Il peut s'agir d'une résidence principale ou d'une résidence secondaire.

L'argent est versé sur votre compte et c'est à vous de payer les factures relatives aux travaux. Mais contrairement au prêt personnel ordinaire, l'organisme prêteur peut demander les devis et les factures afin de contrôler l'utilisation de l'argent.

Le montant d'un prêt travaux varie entre 200€ et 75 000€ et la durée de remboursement s'échelonne de 3 mois à 10 ans maximum.

Le prêt travaux est un crédit à la consommation régi par la loi. Il doit donc faire l'objet d'une offre préalable stipulant les détails du futur contrat, entre autres, le taux d'intérêt, le nombre de mensualités et leur montant, les conditions de remboursements anticipés, etc.

Un délai de rétraction de 14 jours à dater de la signature du contrat est obligatoire sans qu'aucun frais ne puisse être exigé. De même pour les remboursements anticipés effectués selon les termes convenus.

Les différentes dépenses prises en compte

Les travaux éligibles à l'octroi de ce crédit concernent tant l’entretien, la rénovation, l’agrandissement ou encore l’aménagement de votre habitation. Les projets d’embellissement ou de décoration sont aussi acceptés ainsi que l’achat de l’équipement nécessaire dans la salle de bains et la cuisine ou encore la clôture du jardin et son portail.

Le prêt travaux finance donc les travaux de première nécessité comme l'entretien du bâtiment, l'ajout d'une pièce ou la réfection de la toiture et aussi les travaux de confort comme l'aménagement d'une terrasse ou encore l'installation d'une piscine.

L’argent emprunté sert à payer les matériaux et les équipements nécessaires ainsi que les factures de main d’œuvre des entrepreneurs qui réalisent les travaux.

Les conditions d'acceptation d'un prêt travaux

Si les projets entrent bien dans le cadre défini du crédit travaux, seule votre situation financière va déterminer si la demande est recevable ou non. Trois critères entrent en ligne de compte :

Vos revenus

Les revenus comprennent toutes les entrées régulières d'argent du ménage à savoir, les salaires, les allocations ou les rentes diverses, les loyers que vous versent des locataires, les éventuels dividendes de société, etc.

Votre situation personnelle

Est-ce que vous êtes célibataire, marié, divorcé ? Avez-vous des enfants à charge ? Êtes-vous propriétaire ou locataire du bâtiment pour lequel des travaux sont envisagés ? Possédez-vous d'autres biens immobiliers ?

Votre taux d'endettement

Le futur créancier désire savoir si vous avez déjà d'autres emprunts à rembourser car, sauf en cas de revenus très élevés, l'ensemble de vos mensualités ne peut dépasser 33% des revenus globaux.

Au plus vos revenus sont élevés et vos encours faibles, au plus le créancier vous accorde de confiance. Ce climat favorable se traduit par une légère diminution du taux d'intérêt car le risque de défaillance est limité.

Une personne dont les revenus sont modestes et irréguliers ou celle qui a fait l'objet d'une inscription sur les fichiers des incidents de paiement de la Banque de France a plus de difficultés pour obtenir un prêt ou alors à taux d'usure, sachant toutefois que la loi fixe un taux maximal qu'un créancier peut exiger.

Quelques conseils utiles

Il est important de comparer différentes offres en plus de celle que vous propose votre banque. De nombreux sites financiers sur le Web offrent la possibilité de simuler une demande de prêt qui n'engage à rien.

Après avoir précisé le montant dont vous avez besoin, la mensualité qui vous convient le mieux et donné quelques renseignements sur votre situation financière, vous obtenez des informations précises qui vous montrent si cet organisme est préférable à un autre.

Il est important de comparer au moyen du TAEG car celui-ci comprend les frais éventuels occasionnés par ce prêt en plus du taux qui est applicable.

Vous pouvez aussi vérifier s'il n'est pas plus intéressant de faire financer entièrement les travaux plutôt que d'en payer une partie avec vos économies. Un meilleur taux est souvent accordé pour un prêt plus important. Il est aussi conseillé de souscrire une assurance emprunteur même si ce n'est pas obligatoire.

Et enfin, si les travaux sont des travaux de rénovation énergétique, renseignez-vous sur les aides accordées par l'État.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Quelles sont les conditions d’acceptation d’un prêt travaux ?
5 (100%) 1 vote