Crédit travaux pour financer les travaux d’une habitation secondaire

Une banque ou un établissement de crédit peut financer un particulier dans la rénovation ou l’amélioration de sa résidence secondaire.

En effet, les banques disposent d’une large gamme de prêts travaux pour aider les particuliers dans la réalisation de leurs différents travaux d’aménagements ou de rénovations.

Ces prêts peuvent prendre la forme de prêt personnel ou la forme de crédit affecté.

Le principe des prêts travaux

En théorie, un prêt travaux signifie pour une banque : prêter de l’argent à un particulier souhaitant réaliser des travaux sur un bien immobilier lui appartenant. Ce bien peut s’agir de sa résidence principale, sa résidence secondaire ou d’un bien qu’il destine à la location.

Le propriétaire du bien peut bénéficier d’un prêt dans le cadre de la réalisation de tous les travaux de première nécessité tels qu’une réparation de toit ou une désinfection. Il peut aussi demander ce prêt lorsqu’il veut faire des travaux de conforts sur sa résidence : un aménagement de combles, de cuisine, de cave à vin par exemple.

Le crédit travaux est classifié dans la catégorie des crédits à la consommation et suit les mêmes règles. En effet, il s’avère que les particuliers ont la possibilité de se rétracter du prêt dans les 14 jours suivants le dépôt de leurs dossiers.

Ils bénéficient aussi du mode de remboursement anticipé, un mode qui leur permet de régler partiellement ou totalement la somme des échéances restantes qu’ils doivent verser à leur banque avant le terme prévu.

Prêts travaux, coût et modalité variables

Les institutions financières ont leurs propres taux et modalités pour les prêts travaux qu’ils proposent. En fonction de chaque offre promotionnelle, les taux nominaux peuvent varier d’une banque à l’autre. D’ailleurs, les conditions peuvent aussi varier en fonction de l’emprunteur, c’est-à-dire en fonction de l’ampleur des travaux que ce dernier souhaite réaliser, son profil, le type de prêt qu’il veut souscrire, etc.

Généralement, les taux vont de 4% à 10%, mais les coûts peuvent être compensés par des subventions et des avantages fiscaux surtout lorsque les travaux visent à rendre la résidence plus écologique ou visent à optimiser son diagnostic énergétique.

Prêt travaux, les critères à prendre en compte

Pour pouvoir bénéficier des conditions les plus favorables, il est conseillé de multiplier les simulations sur le comparateur de crédit qui est présent sur ce site.

Comme dans le cas des autres crédits destinés à la consommation, il existe des caractéristiques évidentes à prendre en compte pour voir la différence entre les différentes offres. En premier lieu, il faut vérifier le TEG (taux effectif global) du crédit. C’est ce taux qui va définir la majorité des coûts à supporter par l’emprunteur, du début jusqu’à la fin du crédit.

En parlant de taux, certains établissements financiers proposent des taux variables. Dans cette configuration, l’emprunteur débute avec un taux assez faible, mais risque de payer une somme importante si par la suite les taux venaient à augmenter.

En ce qui concerne les taux fixes, l’emprunteur connait à l’avance le montant des mensualités qu’il doit verser jusqu’à la fin du crédit.
Enfin, en matière de prêt travaux, il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance emprunteur.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Crédit travaux pour financer les travaux d’une habitation secondaire
5 (100%) 1 vote