Assurance auto expertise : de quoi s’agit-il ?

L'expertise dans le cadre d'une assurance auto est un dispositif visant à vérifier, pour l'assureur, que la déclaration de dommages et donc de réparations faite par l'assuré soit bien valide. Demandée à partir d'un certain montant, elle est réalisée par un expert indépendant, choisi par l'assureur. Le conducteur assuré a la possibilité de demander une contre expertise.

L'expertise d'assurance auto

L'expertise d'assurance auto ne s'applique pas dans tous les cas, et hormis des situations précises où elle est obligatoire, c'est l'assureur qui décidera de la demander. Il s'agit d'avoir recours à un expert, qui est choisi par l'assureur, mais qui est indépendant. De par sa connaissance dans les automobiles, mais également par ses compétences juridiques, il saura tirer des conclusions précises et neutres afin de chiffrer le coût de réparations, d'évaluer les dégâts, ou encore d'estimer la cause du sinistre.

En fonction des situations, des assureurs et des sinistres en question, l'expert sera mandaté pour se rendre dans un garage agréé où se trouve le véhicule, mais également sur le lieu de l'accident. L'expert va alors dresser un rapport d'expertise qui va comprendre les circonstances du sinistre, le détail des dommages, ainsi qu'une évaluation de ces dommages et le montant des réparations.

Certains éléments peuvent être demandés par l'expert pour lui permettre d'évaluer au mieux le sinistre et les dommages subis, comme la carte grise ou le constat. C'est à partir de cette expertise que l'assureur proposera une indemnisation pour le sinistre.

Dans quels cas s'applique l'expertise ?

L'expertise dans le cadre d'une assurance auto n'est pas systématique, et elle dépend de l'assureur. Il y a quelques situations dans lesquelles elle est cependant obligatoire. C'est le cas pour les catastrophes naturelles, dont les conséquences ont entraîné des dégâts importants sur le véhicule, ainsi que lorsque le conducteur assuré le demande.

Dans les autres situations, c'est l'assureur qui va décider s'il souhaite recourir à un expert indépendant pour réaliser cette expertise. Généralement, c'est lorsque le montant des dégâts est assez important, car pour des réparations plus superficielles, l'assureur pourra le plus souvent accepter que l'assuré aille de lui même faire les réparations et envoyer la facture pour l'indemnisation.

Le fait de choisir l'expertise permet en outre à l'établissement de s'assurer que la déclaration du conducteur est bien fidèle à la réalité, et qu'elle nécessite l'indemnisation demandée par l'assuré.

Peut-on contester l'expertise ?

Il existe la possibilité pour l'assuré de contester le rapport d'expertise, s'il considère que le montant d'indemnisation n'est pas suffisant ou encore que les causes du sinistre ne sont pas les bonnes. Seulement, la procédure de contre-expertise sera à la charge de l'assuré, qui devra lui-même régler les honoraires de l'expert qu'il aura mandaté.

Si une garantie honoraires expert fait partie du contrat d'assurance alors une partie des honoraires pourra être prise en charge par l'assurance. Dans le cas où les conclusions de ce deuxième expert ne rejoignent pas les premières, une tierce expertise pourra être envisageable, afin de trancher entre les deux.

Il est toutefois possible qu'entre l'expert mandaté par l'assurance et le vôtre, un accord soit trouvé, avec un compromis en termes d'indemnisation par exemple.

 

Assurance auto expertise : de quoi s’agit-il ?
5 (100%) 1 vote[s]