Assurance auto expertise

L'assureur a la possibilité et l'obligation dans certains types de sinistres survenus, de faire appel à un expert indépendant, pour réaliser une expertise et ainsi déterminer l'éventuelle indemnisation qu'il sera possible d'obtenir.

Il est par ailleurs possible pour l'assuré de contester cette expertise et de demander une contre expertise.

Qu'est-ce que l'expertise dans le cadre d'une assurance auto ?

L'expertise fait partie des différents éléments qui peuvent intervenir à la suite d'un sinistre en voiture. En fait, le recours à un expert sera sollicité par l'assureur si les dommages dépassent un certain montant.

En effet, si le montant des dommages déclaré par l'assuré lors du constat est inférieur à une certaine sommes définie dans le contrat, l'assureur pourra laisser l'assuré faire réparer son véhicule par le professionnel de son choix.

Assurance auto expertiseIl lui fournira ensuite la facture qui permettra l'indemnisation, en fonction des garanties choisies et du niveau de franchise défini dans le contrat d'assurance auto. L'intervention de l'expert sera demandée par l'assureur dans le cas où le montant des réparations et des dommages déclarés est important.

L'expert, qui est un professionnel indépendant, mandaté par l'assureur, aura alors pour mission de chiffrer les dommages subis par le véhicule, en analysant les dégâts subis par celui-ci, et en les comparant avec ceux de la déclaration. Il est possible pour l'assuré d'assister à cette expertise.

En fonction de cette expertise, l'assureur pourra définir si des réparations sont envisageables et à quel prix. Si le montant des réparations estimé est supérieur à la valeur du véhicule, l'assureur proposera une indemnisation en perte totale au conducteur directement, dans les 15 jours suivant l'expertise.

La contestation du rapport d'expertise

Il arrive que l'assuré conducteur ne soit pas en accord avec les conclusions de l'expert qui figurent sur le rapport d'expertise. Il est tout à fait possible dans ce cas de lancer une procédure dite de contre-expertise. Cela revient à faire appel à un autre expert indépendant, que l'assuré choisira lui-même, mais qui sera à ses frais.

Les conclusions de la contre-expertise offrent deux possibilités. Soit le nouvel expert mandaté par l'assuré tombe sur le même constat en matière de dégâts et de réparations que le premier expert, soit ses conclusions sont différentes.

Il sera alors possible de faire appel à un troisième expert pour trancher sur cette expertise contradictoire.

Le troisième expert, dont les frais seront partagés entre l'assuré et l'assureur, aura un rôle d'arbitre et aura à trancher entre les deux expertises contradictoires. Si jamais le troisième expert ne parvenait pas à trancher le litige, l'assuré pourrait encore faire appel à une juridiction compétente.

L'expertise à distance

Il est également possible que cette expertise soit faite à distance, et cela est de plus en plus courant afin de réduire la durée d'immobilisation du véhicule, ainsi que l'attente pour l'expertise, et donc de l'indemnisation. L'expertise à distance va alors fonctionner à partir de photos et d'indications données par le réparateur.

En plus de faire gagner du temps, l'EAD, pour expertise auto à distance, permet de faciliter l'emploi du temps des garagistes, qui n'ont plus à bloquer de moments dédiés à l'intervention de l'expert. Toutefois, il faut savoir que malgré son côté pratique, ce type d'expertise ne peut pas fonctionner pour tous les dommages.

En effet, les photos ne peuvent pas toujours être assez nettes et précises pour montrer des dégâts comme de fines rayures, et les conclusions de l'expert seront fondées de façon importante sur le réparateur, ce qui peut poser des problèmes d'objectivité et de neutralité.

De plus, lorsque des pièces liées à la sécurité sont touchées, comme les freins ou les pneus, l'intervention physique d'un expert sera indispensable.

Assurance auto expertise
5 (100%) 2 vote[s]