Déduction fiscale des intérêts de votre crédit auto

En souscrivant un crédit auto, vous vous engagez à rembourser des intérêts qui sont calculés en prenant en considération la somme empruntée, la durée totale de remboursement et le montant des échéances.

Le principe est que sur votre revenu brut imposable, l’administration fiscale applique une déduction automatique de 10 % au titre des frais réels supportés. Qu’en est-il des intérêts de votre crédit auto ? Comment les déduire fiscalement ? Réponse avec Cnasea

Déduction des frais de votre crédit auto

Les frais pouvant être déduits de votre impôt sur le revenu sont nombreux. Cependant, si le montant des intérêts de votre prêt auto est supérieur à la déduction forfaitaire de 10 % proposée par l’administration fiscale, il est nécessaire d’opter pour une autre formule et d’en tenir au préalable informé le centre des impôts au moment de votre déclaration fiscale annuelle.

A noter également que tous les salariés qui ont choisi d’opter pour le régime de déduction des frais réels (autrement dit ceux qui n’ont pas choisi l’application du tarif forfaitaire des 10 %) peuvent déclarer les sommes réelles liées à leurs dépenses en lien avec l’usage professionnel de leur automobile.

Cela inclue donc forcément les intérêts payés mensuellement pour leur crédit automobile, sans toutefois dépasser la somme prévue par l’Administration fiscale dans le cadre du barème kilométrique.

Enfin, sachez que l’ensemble des plafonds et des planchers prévus par l’administration fiscale valent pour chaque membre du foyer fiscal, pris séparément, avec ou sans garanties.

deduction-fiscale-interets-credit-auto

Fonctionnement du crédit auto et déduction des frais réels des intérêts

En fonction du crédit auto pour lequel vous avez opté, les frais réels concernant les intérêts sont plus ou moins élevés. Par exemple, si vous avez décidé d’étaler le remboursement du crédit auto sur une durée plus importante, les intérêts à rembourser sont en principe plus élevés que si vous aviez choisi une durée moins longue. Cela en contrepartie de mensualités de remboursement plus faibles.

En matière de revenu imposable, les frais réels déductibles concernent :

  • les frais de transport, sous certaines conditions. En effet, ces derniers doivent concerner le transport entre le domicile et le lieu du travail
  • tous les frais qui peuvent être réels et justifiés. En la matière, il est indispensable de fournir tous les justificatifs nécessaires afin de prouver la véracité des dépenses engagées. Conservez donc toutes les charges afférentes aux intérêts du crédit auto

Il est également à noter que si cette déduction concerne aussi tous les automobilistes pratiquant le covoiturage. Il n’est cependant pas possible de déduire les trajets privés, l’administration fiscale souhaitant limiter les abus.

Comment procéder pour déduire les intérêts de votre crédit auto ?

Au moment de déclarer vos revenus fiscalement, indiquez le montant des intérêts du prêt auto. Vous bénéficierez alors d’une déduction annuelle de 10 % du prix d’achat.

Au titre des frais réels, vous pourrez aussi déduire les frais de carburant, de stationnement, la prime d’assurance automobile, les réparations et les frais d’entretien, l’achat de protections le cas échéant.

En cas de doute, n’hésitez pas à vous renseigner directement auprès de votre administration fiscale qui vous indiquera la marche à suivre pour déduire au mieux vos intérêts de crédit auto.

Déduction fiscale des intérêts de votre crédit auto
5 (100%) 1 vote[s]