Assurance auto au tiers : que couvre-t-elle ?

Adaptée à certains conducteurs et à certaines situations de conduite, l'assurance auto au tiers possède la caractéristique d'être la moins chère.

En toute logique, son niveau de couverture est assez limité, et c'est pour cette raison qu'il peut être opportun selon les cas de figure d'y ajouter quelques garanties optionnelles.

La couverture limitée de l'assurance auto au tiers

L'assurance auto au tiers a la particularité d'être le seul type d'assurance auto obligatoire. En effet, c'est le minimum auquel il faut souscrire pour être dans la légalité, et avoir le droit de détenir et posséder un véhicule terrestre à moteur.

Le fait de ne pas souscrire au moins à l'assurance au tiers est passible de pénalités et d'amendes.

Assurance auto au tiers : que couvre-t-elle ?En contrepartie, ce type d'assurance auto est le minimum obligatoire, et donc il offre le niveau de couverture le plus faible. Il est en effet limité à la seule responsabilité civile.

Cette garantie vise à indemniser les dommages matériels ou corporels infligés à un tiers lors d'un sinistre dont vous seriez responsable.

En dehors de la garantie responsabilité civile, aucun autre risque n'est couvert par l'assurance au tiers, ce qui en fait un type d'assurance auto convenant seulement à certaines situations.

Dans quels cas choisir l'assurance au tiers ?

En raison de la couverture assez limitée de l'assurance auto au tiers, elle sera adaptée à seulement certaines situations. Cela comprend notamment les détenteurs d'un véhicule d'occasion ou d'un véhicule assez ancien, dont la valeur à l'argus sera limitée.

Le choix de l'assurance au tiers dans ce cas s'explique par l'éventuelle indemnisation de l'assureur en cas d'accident, basée sur la valeur du véhicule.

Ce type d'assurance auto est également adapté aux jeunes conducteurs, qui se voient déjà appliquer un surprime de par leur profil plus à risque, et qui peuvent par là faire baisser le montant de leur prime d'assurance.

Enfin, l'assurance auto au tiers correspond également aux conducteurs qui utilisent peu leur voiture, c'est-à-dire très occasionnellement, ou encore à ceux dont le budget limite la possibilité d'opter pour un autre niveau d'assurance.

Compléter l'assurance au tiers

L'assurance auto au tiers peut donc convenir à certains conducteurs, principalement par son coût limité, mais sa couverture restreinte peut être un frein pour d'autres profils et d'autres situations.

C'est pourquoi une option intéressante peut être de souscrire à l'assurance auto au tiers tout en la complétant par des garanties optionnelles.

C'est une façon judicieuse de conserver une maîtrise du coût de la prime d'assurance, en partant d'une couverture basique au tiers, tout en enrichissant cette couverture par des garanties qui vont correspondre exactement aux besoins du conducteur.

Par exemple, un conducteur peut décider de ne prendre que la garantie contre le bris de glace, s'il estime que c'est un risque que court son véhicule, ou encore dommage collision.

Dans le cas où le conducteur souhaiterait finalement souscrire à un certain nombre de garanties optionnelles car il en a le besoin, il peut être plus approprié de choisir directement une assurance auto intermédiaire, plus coûteuse certes, mais qui comprend d'office plusieurs de ces garanties.

Assurance auto au tiers : que couvre-t-elle ?
5 (100%) 2 vote[s]