Le cautionnement

Le cautionnement, au même titre que l’hypothèque, est une sûreté qui permet à l’établissement bancaire d’être rassuré quant au profil de l’emprunteur et à sa capacité à honorer le remboursement du prêt.

Qu’est-ce que le cautionnement et comment le mettre en place pour vous assurer d’obtenir un prêt immobilier et pouvoir souscrire une assurance emprunteur ?

Réponse à cette question avec Cnasea dans cet article.

Le cautionnement, une alternative emprunteur

Au titre des alternatives à l’assurance prêt immobilier, le cautionnement figure comme une solution intéressante pour l’emprunteur. Cette dernière lie l’établissement qui propose le prêt immobilier à l’emprunteur et à la caution.

La personne qui se porte caution (qu’il s’agisse d’une personne physique ou d’un établissement notamment) s’engage à honorer le paiement des échéances de prêt en lieu et place de l’emprunteur dans le cas où ce dernier est défaillant.

La caution est donc tenue de payer en tout ou partie la dette visée par le contrat de prêt auprès de l’établissement bancaire prêteur de la somme d’argent.

Cet engagement, particulièrement conséquent, lie donc plusieurs protagonistes et permet à la banque d’être rassurée quant au remboursement du crédit immobilier. Encore faut-il que la caution présente une situation financière stable dans le temps.

Mode de fonctionnement du cautionnement pour l’assurance emprunteur

Comment fonctionne le cautionnement dans le cadre d’une assurance prêt immobilier ? Au moment de souscrire un prêt immobilier, l’établissement bancaire demande une garantie à l’emprunteur, pour garantie le financement du bien. Si cette garantie est obligatoire, l’emprunteur peut opter pour la solution qui lui convient le mieux entre le privilège, l’hypothèque ou le cautionnement.

L’emprunteur choisit donc l’option qui lui semble être la plus appropriée en fonction de son profil et de ses possibilités. L’organisme de cautionnement doit obligatoirement être agréé par la banque prêteuse.

En outre, sachez que les organismes de cautionnement peuvent refuser certaines demandes. Ils analysent les dossiers et sélectionnent selon l’apport et le taux d’endettement. Cela n’est pas le cas du Privilège ou encore de l’hypothèque.

De manière générale, on considère que la caution est une solution alternative réservée aux dossiers qui apparaissent comme les moins risqués. L’hypothèque peut venir s’y substituer si la banque considère que le dossier est risqué et que le risque d’insolvabilité est important.

Dans le cas d’un risque aggravé de santé, la convention AERAS peut venir aider les personnes qui désirent emprunter et souscrire une assurance prêt immobilier en conséquence.

COMPARER LES ASSURANCES DE PRÊT IMMO

Le cautionnement
5 (100%) 1 vote[s]

Mieux comprendre l'assurance prêt immobilier