Refus d’assurance de prêt immobilier lié à l’état de santé

Il peut parfois arriver que la banque ou la compagnie d’assurance à qui vous avez envoyé votre dossier refuse de vous proposer un contrat d’assurance.

Ce refus est parfois en lien avec votre état de santé, bien qu’il puisse être lié à une autre cause, comme un refus lié à l’âge par exemple.

Comment faire lorsque votre assurance emprunteur est refusée ? Réponse dans cet article avec Cnasea.

Assurance emprunteur et questionnaire médical

Parfois, certains éléments indépendants de votre volonté peuvent venir mettre en difficulté la réalisation de vos projets. C’est le cas de l’obtention d’une assurance de prêt immobilier.

Lorsqu’il faut passer par l’étape du remplissage du questionnaire médical, se pose la question de votre profil d’emprunteur au regard de votre état de santé.

Entrez-vous dans la case risque aggravé ? Si tel est le cas, vous pourrez être confrontés à un refus de la part de l’organisme.

Pour éviter ce refus, il est préférable de miser sur le jeu de la concurrence. D’une compagnie d’assurance à une autre, le niveau de risque accepté est plus ou moins important. La notion de risque n’a pas de définition stricte et dépend des organismes.

Une délégation d’assurance peut aussi vous permettre de trouver le contrat qui vous correspond, contrairement à un contrat d’assurance proposé par votre banque (contrat de groupe).

En effet, les banques prêteuses proposent généralement une offre de contrat standardisée, ce qui ne vous convient pas forcément surtout si vous présentez un risque important en matière de santé.

D’autres alternatives existent afin de vous permettre de concrétiser rapidement votre projet immobilier.

Refus d’assurance emprunteur et obésité : que faire ?

Lorsqu’il vous est demandé de remplir le questionnaire médical, vous devez préciser quel est votre taille et votre poids, en plus d’indiquer avec précision les antécédents de santé demandés. Ces différentes informations permettent de calculer votre indice de masse corporelle et ainsi déterminer votre profil.

En fonction des résultats fournis, votre risque pourra être considéré comme trop élevé et le contrat inclure des exclusions de garanties, notamment en ce qui concerne l’incapacité temporaire de travail. Vous pourriez aussi avoir à souffrir d’un refus d’assurance emprunteur à cause d’un IMC trop élevé. Ce refus est d’autant plus présent si vous exercez une profession dangereuse ou bien pour toute autre raison.

Solutions pour trouver une assurance emprunteur intéressante

Que vous ayez essuyé un refus lié à l’état de santé ou bien un refus pour une autre raison, comme un refus lié à la profession exercée, il existe des solutions pour aller au-delà de cette décision et obtenir une assurance de prêt qui vous convienne.

Il existe des assureurs spécialisés dans la prise en charge de personnes présentant des problèmes de santé. Cette prise en charge comprend des garanties soumises à diverses contraintes d’ordre médical, ce qui est aussi le cas pour une assurance emprunteur en cas de maladie chronique et de longue durée.

Une telle solution peut vous permettre de souscrire une assurance prêt immobilier et donc concrétiser votre projet. La convention AERAS (S’Assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) est aussi une solution particulièrement adapté pour les personnes ayant souffert de cancer ou d’hépatite C notamment.

Cette convention est soumise à trois conditions :

  • vous devez être âgé de moins de 70 ans au jour où vous aurez terminé de rembourser le crédit
  • le montant assuré de votre emprunt doit être égal ou inférieur à 320 000 €
  • la surprime doit obligatoirement être plafonnée.

COMPARER LES ASSURANCES DE PRÊT IMMO

Refus d’assurance de prêt immobilier lié à l’état de santé
5 (100%) 3 vote[s]