Faire baisser le taux de son assurance emprunteur

Nombreux sont les emprunteurs ayant souscrit une assurance prêt immobilier à s’apercevoir de l’incidence du taux sur le coût de l’assurance emprunteur, bien que certaines lois permettant de faire jouer la concurrence afin de faire baisser ce taux.

Comment faire pour assurer une baisse à votre taux et donc améliorer sensiblement votre situation financière, pour les mêmes garanties ? Voici plusieurs moyens d’y parvenir avec Cnasea.

Adressez-vous directement à votre banquier

Une première solution pour faire baisser ce taux est de vous adresser directement à votre banquier afin de choisir une assurance prêt immobilier plus approprié à votre situation personnelle et professionnelle.

Afin d’évaluer le coût total de votre assurance emprunteur il sera nécessaire de prendre en compte plusieurs critères, notamment trois principaux :

Dans le cas où vous acceptez de souscrire un contrat groupe à l’initiative de votre banque, une marge de négociation vous est très souvent ouverte. Vous pouvez ainsi demander un geste commercial à votre banquier, surtout si vous avez un bon profil d’emprunteur et que vous vous acquittez toujours de vos mensualités sans aucun incident.

La délégation d’assurance pour faire baisser votre taux

Une autre possibilité qui vous est ouverte est celle d’opter pour la délégation d’assurance afin de faire baisser sensiblement le taux de votre assurance prêt immobilier. La délégation d’assurance est une possibilité permise depuis 2010 par la Loi Lagarde.

Quel taux pour votre assurance prêt immobilier ? Si vous optez pour la délégation d’assurance, vous ne souscrivez pas à l’assurance emprunteur que vous propose votre banque et vous faites ainsi jouer pleinement la concurrence.

Vous avez donc plus de possibilités de trouver un taux plus faible pour les mêmes garanties de couvertures. Les contrats individuels que vous proposent les compagnies d’assurance sont souvent plus personnalisés, ce qui est un atout non négligeable surtout si vos besoins sont particuliers.

Depuis 2014, la législation va plus loin avec la loi Hamon. Vous pouvez utiliser la première année à compter de la date de la signature du crédit pour résilier votre contrat d’assurance et le remplacer par un autre plus intéressant.

Vous avez donc une réelle liberté dans la possibilité de choisir la meilleure offre, de sorte à faire baisser au maximum le taux de votre assurance prêt immobilier.

Si vous faites jouer votre droit à résilier annuellement votre contrat, ouvert par la loi Sapin II, vous devez envoyer un courrier recommandé avec avis de réception à votre banque qui dispose alors d’un délai de 10 jours ouvrés afin de prendre la décision.

Si elle accepte (si les garanties sont équivalentes elle est tenue d’accepter ce nouveau contrat), vous pouvez alors résilier votre contrat de base et souscrire à la nouvelle de manière concomitante.

Risque aggravé : est-il possible de faire baisser votre taux ?

Est-il possible de faire baisser le taux de votre assurance emprunteur en cas d’apparition d’un risque aggravé de santé ? Au regard de la grande libéralisation du marché des assurances, il est possible de trouver des conditions moins restrictives en ce qui concerne les risques aggravés.

Certains assureurs peuvent ainsi réduire certaines listes d’exclusions pour le même tarif ou bien proposer des conditions avantageuses, même si votre profil d’emprunteur apparaît comme sensible.

COMPARER LES ASSURANCES DE PRÊT IMMO

Faire baisser le taux de son assurance emprunteur
5 (100%) 2 vote[s]