FICP et crédit travaux

Les particuliers figurant dans le fichier national des Incidents de paiement des Crédits ont de réelles difficultés pour obtenir un crédit travaux.

Il n'est souvent pas aisé de trouver un organisme de crédit pour FICP.

Quelles sont les solutions possibles pour dénicher un organisme capable de financer les travaux ? Peut-on croire à la réalisation de ses rêves étant dans le FICP ?

Que peut-on comprendre par FICP ?

Le F.I.C.P est un fichier national des Incidents de paiement des Crédits. Il affiche toutes les informations concernant les particuliers indélicats impliqués dans des incidents de paiement. Ce fichier est géré en principe par la Banque de la France.

Elle centralise les données de l'ensemble des établissements de crédits en ce qui concerne les incidents de paiement qui ont été constatés lors du remboursement des financements reçus. Ce fichier renseigne aussi sur les plans de redressement judiciaire à l'encontre des particuliers.

Cette base de données répertorie les découverts des particuliers et les situations de surendettement. Il est alimenté au quotidien par les établissements de crédit, les banques ainsi que les commissions de surendettement. Les banques et établissements financiers sont tenus de consulter ce fichier avant d'accorder un crédit ou une autorisation de découvert à une personne. Ce fichier renseigne sur plus de 2,5 millions de particuliers en France.

L'inscription d'un particulier à ce fichier est soumise à certaines règles. Il doit être impliqué dans un incident de remboursement de prêt. Il s'agit des situations de non-paiement de 2 mensualités consécutives de prêt, de découvert autorisé usé abusivement ou de défaut de remboursements.

L'établissement financier ou la banque est contraint de porter l'information à son emprunteur avant toute procédure d'inscription. L'emprunteur dispose d'une durée de 30 jours pour pouvoir régulariser sa situation. Il échappe ainsi à l'inscription sur le fichier.

L'inscription est faite pour une durée de 5 ans au plus. Après régularisation de la situation, le particulier est radié de la base de données du FICP. L'organisme de crédit qui avait procédé entre temps à l'inscription radie le particulier du fichier. Dans le cas contraire, le particulier exerce son droit de rectification en saisissant la banque ou l'établissement financier par courrier.

Comment obtenir un crédit travaux lorsque l'on est sur FICP ?

Il faut trouver un organisme de crédit prêt à prendre le risque. C'est une tâche difficile mais pas impossible. Certains banques et organismes de crédit n'acceptent même pas jeter un coup d'œil sur le dossier d'un demandeur fiché au FICP.

En réalité, le fichage ne doit être considéré comme une sanction mais une information portée aux acteurs du système bancaire. Les difficultés financières du passé ne doivent en aucun cas entraver les projets de demain.

La première disposition à prendre est de solder ses dettes. Cela montre son sérieux et sa crédibilité auprès de l'établissement. Le fait de solder ses dettes prouve sa volonté de concrétiser ses rêves. Le payement des dettes ouvre le droit à une radiation du FICP.

La banque ou l'établissement financier dispose de moins de 2 mois pour que le nom soit rayé définitivement du FICP. Il est possible en ce moment de procéder à une demande de crédit sans aucune contrainte.

Face à une incapacité de payer la totalité du crédit, il est conseillé de faire de petits versements réguliers pour réduire un tant soit peu sa dette. Au pire des cas, il faudra être patient et attendre le défichage au bout de 5 voire 10 ans.

Les astuces pour obtenir un crédit travaux étant sur FICP

La première solution concerne le microcrédit et les prêts aidés. Certains organismes tels que l'association pour le droit à l'initiative économique et la caisse d'allocations familiales accompagnent les particuliers surendettés à sortir la tête de l'eau.

Ils accordent des microcrédits pour un retour à la situation stable. Ces microcrédits doivent servir avant tout à des fins utiles. Il ne faut en aucun cas l'utiliser pour des loisirs ou des voyages au risque d'empirer la situation.

Ces organismes aident à trouver rapidement de solutions afin de réaliser ses projets. La deuxième alternative est le rachat de crédit FICP. C'est une opération qui consiste à faire un regroupement des crédits en cours.

Il existe des établissements financiers qui se spécialisent dans un tel processus. Pour s'affranchir de toute contrainte du fichage FICP, le rachat de crédits est recommandé. Il vise à supprimer rapidement le fichage, d'avoir un endettement raisonnable et d'obtenir un financement pour réaliser des travaux.

La troisième solution est plus indiquée pour les particuliers propriétaires d'immeubles. Ils sont autorisés à demander des crédits hypothécaires. Cette opération vise à réaliser un prêt qui prend en charge les dettes, les crédits en cours et les crédits de la trésorerie.

La garantie concerne l'hypothèque sur les immeubles. En dehors, des intérêts, il est exigé les frais de dossier ainsi que les actes notariés. Il est recommandé de faire preuve de prudence pour cette dernière solution. Le patrimoine est mis en jeu à travers des hypothèques sur immeuble.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

FICP et crédit travaux
5 (100%) 1 vote