Prêt travaux non utilisé, comment faire avec l’argent non débloqué?

Réaliser des travaux de rénovation, d’agrandissement ou d’embellissement peut amener au besoin de contracter un crédit.

Il est parfois difficile de prévoir exactement la somme nécessaire, malgré les devis effectués par les artisans et les constructeurs.

Dans ce cas, et en fonction du type de prêt, que faire avec la somme restante ?

Allez lire nos conseils sur le crédit travaux avant de vous lancer.

Avec un prêt personnel non affecté

Pour de petits travaux, le prêt personnel, parfois appelé prêt projet, est idéal. En effet, la somme empruntée est versée directement sur le compte, ce qui permet de l’utiliser librement. Il n’y a aucun besoin de justifier les dépenses, pas de factures d’achat de matériaux ou de main d’œuvre à fournir.

Cela permet, pour des travaux, de réaliser tout ou partie du projet soi-même, ce qui est particulièrement pratique pour de l’embellissement, de la décoration ou de la petite rénovation. Ces prêts personnels sont cependant limités à des sommes modestes et ne peuvent pas concerner de gros travaux.

Que faire de l’argent restant ?

Dans le cas d’un prêt personnel, si la totalité de la somme n’est pas utilisée dans les travaux prévus, l’argent restant peut être utilisé librement. Comme aucun justificatif n’est demandé, il est possible de s’en servir pour toute autre chose, de l’achat d’une voiture d’occasion à un voyage, selon les besoins et les envies.

Il est également possible d’envisager un remboursement anticipé du prêt pour réduire le montant des échéances ou la durée du crédit. Cela peut cependant amener des frais supplémentaires qu’il faut prendre en compte. Ils dépendent de l’organisme prêteur, du montant emprunté et de la date de fin du crédit.

Avec un prêt travaux

Pour réaliser des travaux de moyenne ou grande ampleur, le prêt travaux sera le meilleur choix. Même s’il n’est pas aussi flexible que le prêt personnel, il donne souvent la possibilité d’emprunter plus, et à de meilleurs taux.

De plus, la sécurité sur ce type de prêt est présente, puisque si le prestataire n’honore pas ses engagements, il est possible de résilier le prêt directement. Enfin, le prêt travaux est souvent assez flexible pour permettre aux particuliers de réaliser une partie des travaux eux-mêmes - il faudra alors fournir les factures d’achat de matériaux.

Bon à savoir : les prêts travaux sont limités à 75 000 €. Il est possible de les associer à des prêts aidés, comme les éco-prêts à taux zéro par exemple.

Que faire de l’argent restant ?

Si une partie de l’argent n’est pas dépensée dans l’essentiel des travaux, il est possible avec ce type de prêt de réaliser des projets annexes. Si, par exemple, des travaux de rénovation d’une maison sont effectués, la somme restante peut-être employée pour la décoration, le changement de l’électroménager, l’installation d’un portail ou d’un interphone…

Tant que l’argent dépensé a un lien avec les travaux réalisés et qu’il est possible de justifier les dépenses par des factures, cela ne pose pas de problème. Avant d’engager des dépenses dans ce sens, il faut cependant toujours vérifier avec l’établissement de crédit s’il existe des restrictions ou des règles particulières à respecter.

Avec un crédit immobilier

Pour les travaux dont la somme est supérieure à 75 000 €, il sera nécessaire de passer par un crédit immobilier. Si, là encore, les conditions sont plus restrictives, les taux seront également plus intéressants.

Avec ce type de prêt, il est nécessaire de prévoir précisément le montant des travaux à effectuer et il est souvent obligatoire de passer par un prestataire professionnel. En effet, contrairement aux autres types de crédits présentés, il ne sera aucunement possible d’élargir l’utilisation de l’argent restant à tout autre type de projet. Suivant les établissements de crédit, ces conditions seront plus ou moins strictes et il convient de consulter en détail le contrat signé.

Que faire de l’argent restant ?

L’argent non dépensé d’un crédit immobilier pour travaux devra soit être remboursé par anticipation, soit utilisé spécifiquement pour donner plus d’ampleur aux travaux prévus. Dans ce dernier cas, il faudra envisager par exemple d’utiliser des matériaux de qualité supérieure ou d’acheter du meilleur matériel.

Si le projet de départ ne concernait qu’une partie de l’habitation, il sera possible d’étendre les travaux à d’autres parties de la maison. Il faudra cependant, pour chaque modification du projet, consulter auparavant l’organisme de crédit prêteur de la somme d’argent.

Les prêts travaux aidés

Dans le cas spécifique des prêts travaux aidés, comme l’éco-prêt à taux zéro qui est le plus populaire dans le cas de travaux d’isolation ou pour toute autre amélioration des performances énergétiques, la somme prêtée ne pourra être dépensée que très strictement pour le projet prévu. Il ne sera aucunement possible d’élargir les dépenses à toute autre partie des travaux engagés.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Prêt travaux non utilisé, comment faire avec l’argent non débloqué?
5 (100%) 1 vote