Les frais de dossier lors d’un prêt travaux

Traditionnellement, la rentrée est l'époque de l'année où les travaux de rénovation d'un logement sont réalisés.

Dans le contexte actuel d’intérêts faibles, nombreux sont les ménages Français qui contractent un prêt pour les financer.

Les « prêts travaux »

Dans leurs offres, la plupart des banques mentionnent les « prêts travaux », alors que ce type de crédit n'existe pas dans leur nomenclature. En effet, si la somme empruntée est inférieure à 75 000 euros, le crédit est examiné comme un prêt personnel.

Cependant, les taux des crédits à la consommation, plus simples à obtenir, sont compris entre 4 et 6 %. Pour un montant dépassant ce plafond, l'emprunteur devra alors s'orienter vers un prêt immobilier comportant un taux plus avantageux, d'environ 2,5 %.

Comprendre le taux

Tout d'abord, entendons-nous bien sur la définition du TAEG (Taux Annuel Effectif Global). Ce taux inclut tous les frais annexes au crédit qui pourraient vous être facturés. Logiquement, on y retrouvera le taux d'intérêt mais également les frais de dossier.

La loi impose aux organismes de crédit d'afficher ce taux sur toutes les publicités donnant des exemples chiffrés. Ainsi les comparaisons s'avèrent plus aisées. Même si l'obtention d'un taux avantageux pour votre crédit travaux est essentielle, vous ne devez pas négliger de négocier les frais annexes qui impactent le coût total de votre crédit.

En plus des garanties et de l'assurance emprunteur, le paiement des frais de dossier vous incombe.

Comment décrocher le meilleur taux ?

Le marché du prêt personnel étant très compétitif, les emprunteurs peuvent faire jouer la concurrence afin d'augmenter leurs chances de trouver une offre avantageuse. De plus, la variation de la durée de remboursement ainsi que le montant du capital sollicité, peuvent influer sensiblement sur le taux et sur le montant des mensualités.

À cet effet, les simulateurs et les comparateurs en ligne, gratuits et rapides, deviennent de précieux outils dans l'évaluation des effets des différents paramètres sur les conditions du crédit. Par ailleurs, les prêts à taux zéro ne sont pas à négliger.

Ceux-ci concernent les ménages qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation thermique et dont la résidence principale est située dans un édifice construit avant 1990. Le montant maximum octroyé pour ce type de prêt est de 30 000 euros et s’accompagne de contraintes techniques qu'il faut bien maîtriser avant de s’engager.

Comment négocier les termes du contrat de prêt ?

Il vous faut tout d'abord partir sur une base de négociation la plus avantageuse possible pour être en position de force afin de pouvoir négocier à la baisse. En second lieu, prévoyez une solution de repli, un plan B.

C'est-à-dire, une véritable possibilité de ne pas conclure la transaction avec votre interlocuteur au cas où la négociation sur les termes du crédit tournait court. Ainsi, c'est votre banquier qui aura intérêt à négocier son prêt avec vous et non l'inverse. Rappelez-vous que cette négociation a pour objectif de trouver un commun accord, mais sûrement pas à vos dépens.

Comment négocier les frais de dossier ?

En général, si votre dossier a été facile à monter, qu'il n’offrait aucune complexité particulière, qu'il a nécessité peu de temps et peu de rendez-vous et qu'en plus vous êtes considéré comme un bon client par votre banque, sachez que vous pouvez faire valoir ces arguments jouant en votre faveur pour prétendre à une diminution d'au minimum 50 % des frais de dossier, voire même leur annulation.

Pouvant atteindre de 0,4 à 1 % du montant total du prêt, ceux-ci peuvent représenter une somme non négligeable comprise entre 500 et 1 200 euros. C'est à ce moment que vous devrez faire comprendre à votre banquier qu'une baisse plus ou moins importante de ses frais vous incitera à opter pour sa proposition.

Si vous avez décidé de recourir à un courtier en ligne, c'est ce dernier qui constituera le dossier et c'est à lui que vous aurez à régler les frais de dossier, sans les devoir à la banque.

Généralement, les courtiers plafonnent à 500 euros leurs frais de dossier car ils perçoivent une commission. Par ailleurs, souvenez-vous que si vous souscrivez certains types de prêt plafonnés tels que PTZ ou PAS, les frais de dossier peuvent être gratuits

À quel moment se payent les frais de dossier ?

Étant une source de profits immédiats, les établissements prêteurs sont très attachés aux frais de dossier car l'élaboration et l'évaluation de votre dossier leur prend du temps et donc leur coûte de l'argent.

C'est au moment du premier prélèvement de remboursement de votre crédit que vous seront également prélevés les frais de dossier. Attention, si vous vous adressez à un premier organisme de crédit pour monter votre dossier de prêt travaux mais que finalement vous décidez de contracter votre crédit auprès d'un autre établissement financier, assurez-vous au moment de la négociation auprès du premier organisme de n'avoir à payer aucuns frais de dossier au cas où vous n'accepteriez pas leur offre.

Car cette banque serait, en effet, en droit de vous facturer ces frais au titre du remboursement du travail réalisé par ses conseillers.

4 astuces pour négocier les frais de dossier

1- Tâchez de soigner la qualité de votre profil : pour séduire les bons clients, les établissements prêteurs sont prêts à réaliser quelques concessions. Le profil type est le suivant :

  • emprunter en couple ;
  • âgé de moins de 45 ans ;
  • profession stable ;
  • au moins 45 000 euros de revenus annuels ;
  • apport personnel ;
  • faible taux d’endettement.

2- Faites jouer la concurrence : contactez plusieurs banques et comparez leurs frais de dossier. N'oubliez pas de leur demander une offre écrite. En outre, les comparateurs de taux en ligne sont une excellente base pour entamer une négociation avec votre banquier.

3- Fidélité ou nouveauté ? : Si vous êtes un ancien client de la banque, demandez un geste au nom de votre ancienneté. Si vous êtes un nouveau client, n'hésitez pas à vous projeter dans le futur en donnant à la banque des arguments de poids tels que, par exemple, domicilier vos revenus ou bien contracter d’autres produits financiers en échange d’une ristourne sur les frais de dossier.

4- HT ou TTC ? : attention, certains établissements financiers annoncent leurs frais de dossier hors taxes et non TTC.

Enfin, si négocier à la baisse les frais de dossier soulage un peu le coût total d'un crédit, souvenez-vous que ce sont essentiellement le taux d'intérêt et le montant de l’assurance emprunteur qui représentent au total les montants les plus conséquents.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Les frais de dossier lors d’un prêt travaux
5 (100%) 2 votes