Comment trouver le meilleur prêt travaux?

Vous envisagez d'aménager ou de réhabiliter votre maison ou votre appartement ? Vous souhaitez refaire la cuisine, la salle de bains, ou créer un nouvel espace pour le futur bébé ?

Mais vous n'avez malheureusement pas le financement nécessaire à la réalisation de ce projet.

Vous allez donc devoir vous tourner vers le prêt travaux. Ce type de crédit est proposé par la plupart des banques et des organismes de crédit en France. Voici quelques conseils pour trouver le meilleur prêt travaux du moment, histoire de ne pas faire d'erreur et de mettre toutes les chances de votre côté pour réaliser vos rêves.

Qu'est-ce qu'un prêt travaux ?

Le prêt travaux, autrement appelé prêt personnel affecté à des projets de travaux, est un crédit affecté. C'est-à-dire qu'il est entièrement sécurisé en cas de non-réalisation des travaux. Il ne concerne que le besoin de financement de rénovation, d'agrandissement ou d'amélioration de l'habitation principale ou secondaire.

Le prêt travaux est attribué à chaque emprunteur en fonction de son profil, de ses besoins et de ses capacités de remboursement. Dans ce cas précis, le crédit affecté est attribué à l'emprunteur qui désire faire réaliser les travaux par une ou plusieurs entreprises, en fournissant obligatoirement des devis et des factures à l'appui.

Celui-ci est plafonné à 75 000 €, et le contrat est rompu si les prestataires ne respectent pas leurs engagements.

Dans le cas où l'emprunteur souhaite réaliser ses travaux lui-même, il devra alors contracter un crédit personnel non-affecté. C'est-à-dire qu'il pourra disposer de la somme prêtée comme bon lui semble, et le plafond peut varier en fonction de l'organisme prêteur.

Par contre, le gros inconvénient est que ce prêt n'est absolument pas sécurisé : si les travaux ne se font pas pour X raisons, le crédit devra tout de même être remboursé, et le contrat ne pourra en aucun cas être annulé !

Une dernière possibilité d'emprunt est le crédit renouvelable. Mais il s'agit du type de crédit le plus cher du marché, et le client tombe alors dans un engrenage duquel il a souvent toutes les peines du monde à en sortir.

Les aides de l'Etat

Depuis quelques années, l'Etat a mis en place des aides concernant certains prêts travaux dans l'optique du financement de la rénovation énergétique. Il en existe un grand nombre, et il est parfois difficile de s'y retrouver. En fait, tout dépend des travaux que l'on souhaite réaliser et de sa situation personnelle. Parmi les aides existantes, on trouve :

  • Le PAS : Le Prêt d'Accession Sociale finance les travaux d'économie d'énergie dans l'habitation principale, sous condition de ressources, pour un montant minimum de 4 000 € (pour les propriétaires ayant de faibles revenus).
  • Le PCRE : Le Prêt Conventionné pour la Rénovation Énergétique finance lui aussi les travaux d'économie d'énergie, là encore sous condition de ressources, mais il peut être sollicité par les propriétaires, les locataires, ou les bailleurs.
  • L'éco-PTZ : L'éco Prêt à Taux Zéro est proposé aux propriétaires d'habitations construite avant 1990 dans le but d'améliorer les performances énergétiques du logement. Ce prêt sans intérêts est accordé sans condition de ressources, dans une limite de 30 000 €, et peut être cumulé avec d'autres aides de l'Etat.
  • Le crédit d'impôt Développement Durable : L'objectif est d'obtenir une réduction d'impôts en déclarant les travaux d'amélioration de la performance énergétique de son habitation dans ses impôts sur le revenu.
  • Le PTZ + : Ce Prêt à Taux Zéro est attribué selon certains critères à une majorité de personnes souhaitant devenir propriétaire d'un logement neuf ou ancien.
  • Le PPT : Le Prêt Pass Travaux est attribué sous conditions pour aider à l'embellissement, l'agrandissement ou la rénovation de l'habitation principale.
  • Le PAH : Le Prêt Amélioration de l'Habitat est attribué aux personnes bénéficiaires des aides sociales, pour un montant maximal de 7 500 € remboursable sur 78 mois maximum.
  • Le PEL : Le Plan Epargne Logement permet à ses titulaires de financer les travaux de leur habitation principale, sous réserve que le propriétaire du PEL ait épargné durant au moins 4 ans.
  • L'ANAH : Le prêt de l'Agence Nationale de l'Habitat est destiné aux ménages les plus modestes pour les aider à financer des travaux dans leur résidence principale de plus de 15 ans. Ces travaux seront obligatoirement liés à la salubrité, la sécurité, l'amélioration énergétique ou l'adaptation aux personnes à mobilité réduite.

Que dit la loi sur les prêts travaux ?

Le prêt travaux étant un crédit à la consommation, il répond par conséquent à la même législation. Il faut d'abord que le demandeur soit solvable. La banque va donc vérifier l'identité de l'emprunteur, sa situation professionnelle, sa situation personnelle, sa situation financière, ses revenus et sa capacité de remboursement.

Le contrat de prêt devra obligatoirement comporter :

les frais de dossier, le capital demandé, le TAEG, la durée du crédit, le montant des mensualités, l'assurance, le tableau d'amortissement, ainsi que les devis ou factures des artisans choisis pour effectuer les travaux. L'emprunteur a un délais de rétractation de 14 jours à partir de la signature du contrat.

Cela signifie que le client a le droit de changer d'avis durant ce délai, et de faire annuler le contrat sans que cela entraîne la moindre pénalité.De même, l'emprunteur peut aussi rembourser son crédit par anticipation sans frais supplémentaires si le montant ne dépasse pas 10 000 €.

Comparer avant de se lancer

La clé pour trouver le meilleur prêt travaux du moment, et qu'il soit le moins cher possible, est de comparer les offres. En effet, notre simulateur de prêt travaux gratuit et en libre accès est disponible sur notre site, et son utilisation est d'une simplicité extrême : il suffit juste de rentrer le capital voulu, la durée du crédit, et le simulateur vous donne instantanément le montant de vos mensualités.

Chaque site de banque ou d'organisme prêteur possède son propre simulateur et ses propres TAEG. A vous de trouver celui qui vous conviendra le mieux et qui correspondra à vos attentes. Les TAEG pour les prêts travaux varient en général de 2,5 % à 10 % (parfois plus !). Il s'agit donc de prendre son temps et de bien étudier la situation.

Pour conclure, quel que soit l'organisme de crédit ou la banque que vous aurez choisi pour financer vos travaux, il faut savoir que plus la durée du crédit est courte, plus le taux est bas, et donc moins vous perdez d'argent au final

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Comment trouver le meilleur prêt travaux?
5 (100%) 2 votes