Taux variable pour un prêt travaux, bonne ou mauvaise idée?

Un prêt travaux, c'est le pré-requis à de belles rénovations dans son habitation, à la construction d'une piscine, d'une véranda, ou à l'agrandissement de la chambre du petit dernier.

Pour autant, parvenir à toucher du doigt ce bel objectif n'est pas chose facile. Tous les emprunts ne fonctionnent en effet pas de la même manière.

Certains se verront plus indiqués pour des projets à long terme, tel que l'achat d'un bien immobilier, tandis que d'autres seront pensés pour des projets plus courts comme l'achat d'une voiture ou ce qui nous intéresse de plus près : des travaux.

Retour sur une option intéressante pour effectuer des travaux chez soi : l'emprunt à taux variable !

Un emprunt pour ses travaux

S'engager dans des travaux, ce n'est pas quelque chose qui se décide à la légère. "Un emprunt vous engage et doit être remboursé", entendra-t-on dans les publicités spécialisées. La suite du message est à chaque fois "Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.".

Et c'est là que l'on entre dans le vif du sujet : le remboursement. Parce que si recevoir l'argent d'un emprunt pour son projet est une chose, le rembourser en est une autre. Le remboursement est alors facteur de deux paramètres : le montant des mensualités et le nombre de celles-ci.

Au terme des mensualités prévues, ce sont alors le montant du prêt ET les intérêts qui devront être restitués à la banque. Et si le montant du prêt ne dépend que de vous, pour les intérêts, la donne est différente.

L'un des critères majeurs qui orientent le banquier pour vous proposer un taux d'intérêt est le type d'emprunt que vous souscrivez. Par exemple, un prêt travaux existe en effet à la fois à taux fixe et à taux variable, et les raisons qui poussent à choisir l'un ou l'autre sont toutes valables.

Le crédit à taux variable : une alternative à double tranchant

L'emprunt à taux variable a un nom relativement transparent : le taux d'intérêt est susceptible de changer alors même que l'on est toujours en train de rembourser. Comment, pourquoi ? Selon les risques qu'augurent les indices des marchés financiers, les banques font augmenter ou baisser le taux des crédits variables.

Pas un nuage à l'horizon : le taux variable dans ses bons jours

S'il s'avère que les marchés sont en bonne santé et que de beaux jours sont à venir pour la finance et l'économie, alors les banques réduisent les taux d'intérêt, ce qui rend de plus en en plus ténue la part des intérêts dans le paiement des mensualités, et donc le poids total de celles-ci.

Et si le marché est VRAIMENT favorable, alors j'aurai de la chance et le taux variable deviendra même inférieur au taux fixe. J'aurai alors gagné de l'argent par rapport à un emprunteur qui aurait souscrit un taux fixe : mes mensualités sur cette période seront moins élevées que les siennes.

Le revers de la médaille

Toutefois, s'il s'avérait qu'une crise devait arriver, les taux grimperaient et le prix des mensualités suivrait. Bien entendu, il sera toujours possible de transformer son emprunt à taux variable en taux fixe si les mensualités deviennent trop exorbitantes, mais comptez pour cela un coût supplémentaire que la banque vous fera supporter.

Les variations du taux ces dernières années

L'intérêt d'un prêt travaux associé à un taux variable est le fait que la courte durée du prêt travaux rend facile à prévoir les modifications des taux d'intérêts, pour peu que l'on consulte un peu l'actualité financière et la tendance des variations dans les années qui précèdent. Depuis début 2014, en France, les taux sont exceptionnellement bas.

C'est donc la période idéale pour emprunter, et d'autant plus pour emprunter pour un prêt travaux, qui pourrait bien ne même pas connaitre la période où les taux remonteront, si la chance est avec nous.

Toutefois, il ne faut pas oublier que la crise de 2008 est le fruit d'emprunteurs qui se retrouvèrent mis en difficulté de paiement à cause de ces taux variables, et durent à ce moment-là vendre leurs habitations pour rembourser les banquiers.

Attention donc au prêt à taux variable, que ce soit pour des travaux ou pour un investissement plus conséquent : les risques à prendre sont importants, même s'ils peuvent s'avérer très rentables.

Les avantages sans les inconvénients : le prêt à taux variable capé

Conscients des failles du taux variable, les banques apprirent des erreurs de la crise de 2008, et sont désormais de plus en plus nombreuses à proposer une variante plus sûre : le taux variable capé.

La "cape" de ce taux variable est en réalité une sorte de limitation qui empêche celui-ci de trop augmenter ou de trop baisser. Dire d'un emprunt à 4% qu'il est "capé 1" signifiera que le taux peut varier au maximum à 5%, et au minimum à 3%, selon la santé du marché financier.

Ce type de garde-fou est une garantie qui permet ainsi d'envisager l'avenir sans trop avoir peur de l'état de ses mensualités. Le principal avec un crédit tient en effet en deux mots : risque maitrisé !

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Taux variable pour un prêt travaux, bonne ou mauvaise idée?
5 (100%) 1 vote