Généralités sur l’assurance du prêt immobilier

L'assurance emprunteur est une assurance obligatoire exigée par les banques et par les organismes prêteurs.

Son rôle est de permettre à la banque d'être assurée du remboursement du prêt en cas de décès, d'invalidité ou de chômage de l'emprunteur.

C'est une condition nécessaire pour obtenir son prêt immobilier.

Quel est le rôle de l'assurance de votre prêt immobilier ?

L'assurance de prêt immobilier est une couverture financière obligatoire exigée par la banque ou l'organisme prêteur. Elle est requise pour pouvoir obtenir un prêt immobilier et protège la banque contre d'éventuels impayés des mensualités de remboursement.

Généralités sur l'assurance du prêt immobilierDans l'éventualité ou l'emprunteur décèderait ou subirait un changement dans sa situation personnelle ou professionnelle qui l'empêcherait de poursuivre le remboursement de son prêt, la banque pourrait se tourner vers l'assurance pour être remboursée.

Elle est destinée à couvrir des situations comme les accidents, les maladies, les décès ou les périodes de chômage qui peuvent advenir durant la période de remboursement du prêt.

Bon à savoir : il n'est absolument pas obligatoire de souscrire son assurance dans le même établissement que celui où on souscrit son prêt immobilier.

Quelles sont les différentes sortes d'assurance de prêt immobilier ?

Il n'existe pas à proprement parler d'assurances différentes en matière de prêt immobilier. Ce sont surtout les garanties incluses qui varient. Certaines sont obligatoires et d'autres facultatives.

Les garanties obligatoires

Ces garanties doivent obligatoirement être incluses dans votre contrat d'assurance de votre prêt immobilier.

La garantie décès

Elle assure votre prêt en cas de décès du (ou des) emprunteur. Dans le cas de co-emprunteurs, c'est la portion du capital dû par la personne décédée qui est prise en charge. La cause du décès peut influer sur l'étendue de la couverture, veillez donc à bien vous renseigner sur ce point.

La garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie)

Cette garantie couvre l'incapacité définitive de l'emprunteur à exercer une activité rémunérée et sa nécessité d'être assisté par un tiers. Cette incapacité doit être constatée en bonne et due forme par un professionnel agrée et doit avoir lieu avant les 65 ans de l'assuré.

La garantie IP PRO

Ou garantie Invalidité professionnelle. Destinée aux professionnels médicaux, paramédicaux ou vétérinaires, elle les couvre dans l'éventualité d'une impossibilité à exercer leur métier. Si cette invalidité est estimée (par un professionnel agréé) à + de 66%, l'assureur prend en charge le montant du capital restant dû.

La garantie IPP

Ou garantie Invalidité permanente et partielle. Elle couvre la difficulté à assurer ses remboursements qui découlerait d'une impossibilité à exercer sa profession telle que stipulée dans son contrat d'assurance pour cause d'invalidité, mais que la profession peut se poursuivre sur un poste adapté. L'assureur prend alors en charge une partie des mensualités.

La garantie IPT

Ou garantie Invalidité permanente et totale. Tout comme pour la garantie PTIA, elle doit être constatée avant les 65 ans de l'assuré et le couvre en cas d'une impossibilité d’exercer une activité rémunérée à cause d’une invalidité physique ou morale dûment constatée.

Les garanties facultatives

La garantie ITT

Ou garantie Incapacité temporaire de travail. Elle couvre l'assuré qui est dans l'impossibilité complète d'exercer son métier dans le cadre d'un arrêt de travail (qui ne peut pas dépasser les 1095 jours).

La garantie chômage (ou garantie perte d'emploi)

Cette garantie couvre (après un délai de carence stipulé dans le contrat), la perte de revenu liée à une perte d'emploi. Elle couvre l'assuré qui est en droit de percevoir le chômage, et ne vous protège donc pas en cas de démission ou de licenciement pour faute grave.

Pourquoi il est important de ne pas mentir dans sa déclaration ?

En cas de mensonge constaté par l'assureur sur la déclaration (sur des aspects de sa santé ou de sa situation personnelle et professionnelle), celui-ci peut faire jouer l'article L. 113-9 qui rend caduc le contrat d'assurance.

Généralités sur l’assurance du prêt immobilier
5 (100%) 2 vote[s]