Les modalités des prêts travaux pour locataires

Vous êtes locataire et vous avez constaté que votre apparentement ou maison ont besoin d’un petit coup de neuf ! Cependant, vous hésitez à entamez des travaux surtout que vous n’êtes pas propriétaire de votre habitation.

Sachez alors que vous avez tout à fait le droit d’entamer des travaux de transformation dans votre maison et même d’obtenir des financements pour le faire.

Accord du propriétaire : Est-ce une obligation ?

Lorsque quelqu’un souhaite réaliser des rénovations dans une maison louée, la question de l’accord du propriétaire se pose inéluctablement. Il est donc important de comprendre les droits que vous accordent votre statut légal de locataire et d’en faire bon usage.

Il est clair qu’avant de passer par l’étape de demande de prêt travaux, il faudra d’abord estimer les travaux à réaliser tant pour savoir si l’accord du propriétaire est indispensable et connaitre le montant dont vous aurez besoin.

Dans un premier temps, il est important de rappeler que les travaux qui ne changent pas la configuration du logement ne nécessitent pas l’accord du propriétaire, du moins en théorie ! Même si la loi est de votre côté, le tenir au courant est une initiative très appréciée par les bailleurs.

On peut donc se demander quels sont les aménagements considérés comme de « petits travaux ». Il peut être question d’une pose d’étagère, d’un changement de la tapisserie, etc. Dans ce cas, vous pouvez commencer les démarches de demande de prêt sans prévenir le bailleur qui ne pourra, en aucun cas, vous demander de remettre la maison à son état initial avant de quitter les lieux.

Financement des travaux

Si vous avez obtenu l’autorisation du bailleur pour réaliser les travaux de rénovation, vous pouvez alors demander un prêt pour couvrir ces frais de réaménagement. Cependant, il est important de rappeler que les petits changements, comme une nouvelle moquette, ne peuvent faire l’objet d’une demande de financement.

Seuls les travaux qui augmentent la valeur de la maison vous donnent accès à un emprunt. Il peut être question de :

  • Rénovations énergétiques
  • Pose d’un double vitrage
  • Installation d’une nouvelle cuisine

Les travaux pour lesquels vous pouvez obtenir un prêt sont nombreux à condition que vous négociiez préalablement avec votre propriétaire. La négociation peut prendre différentes formes comme lui demander de participer aux frais ou de diminuer vos mensualités de loyers jusqu’à la fin du paiement.

Les prêts de travaux pour locataires

Il existe plusieurs formules d’emprunts auxquelles vous avez droit même lorsque vous n’êtes pas propriétaire comme :

Le prêt personnel non affecté

Il s’agit d’un crédit de consommation que l’emprunteur peut utiliser à sa guise. Pas besoin d’annoncer où vos fonds seront placés, cette formule vous permet de bénéficier d’une bonne flexibilité.

Ce prêt concerne ceux qui souhaitent réaliser les travaux eux-mêmes plutôt que de les confier à un professionnel. De plus, vous pouvez débloquer vos fonds sans délai d’attente dès que le prêt est accordé.

Le crédit affecté

Contrairement au prêt non affecté, vous devez préciser le type de projet pour lequel vous réalisez cet emprunt. Pour des travaux d’aménagement ou d’amélioration de logement, le crédit est dit affecté pour financer des travaux.

Les établissements qui accordent la somme demandée sont en mesure d'exiger devis et factures. Ainsi, vous ne pouvez utiliser l’emprunt ou une partie du prêt (même minime) pour un autre but quel qu’il soit.

Sachez aussi que le prêt personnel non affecté est moins avantageux que le prêt affecté. Ce dernier vous permet de bénéficier d’un plus grand niveau de sécurité. Néanmoins, dans les 2 cas, le montant demandé est compris entre 200 euros et 75 000 euros.

Le taux d’intérêt se situe entre 2,5 % et 7,75 %. Dans certains cas, il peut même aller jusqu’à 10 %. Cette variation dépend du profil professionnel et financier du demandeur de prêt et du type d’emprunt demandé. Par ailleurs, même si vous allez recevoir la somme en question dans sa totalité et en seule fois, vous aurez la possibilité de rembourser sur 5 à 10 ans.

Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable est également une piste envisageable dans le cas d’un prêt pour travaux. L’emprunteur a la possibilité de retirer les montants dont il a besoin et d’effectuer des remboursements réguliers. Cette réserve d’argent se reconstruit au fur et à mesure que vous effectuez les remboursements nécessaires.

Quels sont les organismes de prêts travaux ?

  • Les banques et sociétés financières spécialisées
  • Les courtiers en prêts
  • Les organismes d’aide

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT TRAVAUX

Les modalités des prêts travaux pour locataires
5 (100%) 1 vote