Rachat de crédit professionnels

La catégorie des indépendants, qui regroupe une grande variété de professionnels, tels que les professions libérales, les chefs d'entreprise ou encore les commerçants, peut être assez fortement concernée par le rachat de crédit, sans pour autant présenter autant de garanties que d'autres profils, comme les fonctionnaires.

Face aux spécificités de ce statut, le rachat de crédit présente des formes adaptées.

Qui est concerné par le rachat de crédit professionnels ?

Le rachat de crédit professionnels s'adresse en fait à toute une partie de travailleurs, qui exercent des métiers très différents, mais qui partagent le statut d'indépendant, et donc de non salarié. Cette caractéristique entraîne certaines conséquences dans le cadre d'un prêt, et donc d'un rachat de crédit.

Rachat de crédit professionnelsEn effet, d'une part les professionnels peuvent être soumis à des difficultés financières en lien à leur activité, qui aura des conséquences sur le budget personnel, et d'autre part, ils ne peuvent pas toujours apporter les mêmes garanties à un établissement prêteur qu'un salarié, notamment en termes de stabilité des revenus.

La notion de rachat de crédit professionnels concerne ainsi les personnes travaillant sous le régime des professions libérales, aussi bien médecin qu'avocat, les chefs d'entreprise et dirigeants de société, ainsi que les commerçants, les artisans et celles travaillant dans le domaine des services.

Sont également concernés : les rentiers ainsi que les micro entrepreneurs.

Si les métiers regroupés sont vastes, ils cumulent bien souvent des contraintes similaires et le même type de problématique face au rachat de crédit.

En quoi consiste le rachat de crédit professionnels ?

Le rachat de crédit professionnels diffère du rachat de crédit pour d'autres situations professionnelles par plusieurs points. Premièrement, il s'agit de profils qui vont nécessiter une étude de dossier plus approfondie que pour un emprunteur en CDI souhaitant réaliser un rachat de crédit.

En effet, les banques et établissements prêteurs vont vérifier les revenus et la capacité de remboursement en examinant les comptes de résultat de l'entreprise, ou les déclarations de cotisations, ou encore la déclaration n° 2035 selon les cas de figure.

Ensuite, de par leur activité, les professionnels sont parfois amenés à demander un regroupement de crédits à la fois personnels, et professionnels, qui touchent leur entreprise. Ce sera d'autant plus le cas pour les professions libérales et les autoentrepreneurs, qui ne séparent pas facilement les comptes professionnels et personnels, et qui peuvent souhaiter restructurer leurs crédits de façon globale.

Le rachat de crédit professionnels permet par exemple de regrouper, en plus de crédits classiques à la consommation ou immobiliers, certaines des dettes professionnelles de l'emprunteur, comme dettes à l'URSSAF, à la TVA ou encore à certains fournisseurs.

Face à une certaine réticence des organismes prêteurs, il sera d'autant plus facile pour un indépendant souhaitant regrouper ce type de dettes d'obtenir un rachat de crédit s'il est propriétaire d'un bien immobilier, et qu'il décide de le mettre en hypothèque en garantie du prêt. C'est une sécurité supplémentaire pour convaincre l'établissement d'octroyer ce rachat de crédit.

Le rachat de crédit professionnels comporte ainsi certaines spécificités, qui peuvent mêler des crédits personnels à d'autres dettes plus liées à l'activité professionnelle.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE RACHAT DE CREDIT

Rachat de crédit professionnels
5 (100%) 2 vote[s]