Crédit auto chômage

Faire l’acquisition d’un nouveau véhicule, neuf ou d’occasion, est souvent un désir, parfois une nécessité. Si vous êtes au chômage, l’achat d’un véhicule répond peut-être à la nécessité de pouvoir vous déplacer pour trouver plus facilement du travail.

Néanmoins, si vous avez besoin de souscrire un crédit auto afin de financer votre achat, votre situation constitue souvent un frein pour les établissements de crédit. Pouvez-vous bénéficier des avantages d’un crédit auto si vous êtes sans emploi ? Cnasea vous répond dans cet article

Emprunteur sans emploi : un crédit auto difficile à obtenir

De manière évidente, il est plus difficile d’obtenir le bénéfice d’un crédit auto si l’on est en situation de chômage. Les établissements de crédit privilégient les profils considérés comme à faible risque, à savoir les crédit auto fonctionnaires et le crédit auto en CDI.

Ainsi, il faut avouer qu’il sera plus difficile de voir votre demande aboutir si vous êtes sans emploi, la banque considérant que vous présentez un risque plus élevé de ne pas honorer le paiement de vos mensualités de remboursement.

Cela ne signifie cependant pas que toutes vos demandes seront refusées. Il vous faudra de toute manière négocier, ce qui est toujours le cas mais à plus forte raison ici en fonction de votre situation personnelle.

Cela passe par une négociation sur les modalités de remboursement notamment. Appuyez votre argumentaire sur le fait que votre véhicule constitue un outil indispensable pour retrouver un emploi stable.

Utilisez un comparateur de crédits auto gratuit et sans engagement afin d’avoir un visu sur les meilleures offres actuelles. En fonction des périodes de l’année, les établissements proposent des taux plus avantageux et baissent parfois leurs exigences.
credit auto chomage

Crédit auto et chômage : pensez à la caution

Face à votre situation professionnelle délicate, il est important de trouver des subterfuges et autres éléments pouvant jouer en votre faveur. Si vous disposez de fonds de côté, il est intéressant de les utiliser pour payer une partie de l’achat (environ 10 % du montant total). L’établissement de crédit s’apercevra alors que si vous êtes effectivement sans emploi, vous êtes pour autant un bon gestionnaire.

Dans le cadre de la négociation avec le concessionnaire ou l’établissement de prêt, n’hésitez pas à présenter une caution personnelle si vous le pouvez. Une personne de votre entourage s’engage alors à se porter caution pour vous, en cas d’impayé de votre part. L’établissement qui analysera votre dossier se sentira ainsi rassuré quant au remboursement du prêt auto.

Autre possibilité : celle d’apporter une garantie réelle sous la forme d’un bien dont la valeur est égale au minimum au montant total du crédit. Cette option est intéressante si vous n’avez aucune caution et que vous souhaitez tout de même rassurer votre banque.

Le principe est que cette dernière prendra le bien pour garantie et le mettra aux ventes aux enchères si vous ne parvenez plus à rembourser votre prêt. Elle pourra ainsi se payer des mensualités non honorées sur le prix de vente.

Un expert de la banque se charge d’estimer la valeur vénale du bien apporté, pour un regard objectif et transparent.
Enfin, si vous ne parvenez pas à obtenir un prêt auto malgré tous ces éléments, vous avez toujours la possibilité d’opter pour un micro-crédit. Cependant, le montant prêté est souvent faible, ce qui peut constituer un désavantage pour l’achat d’un nouveau véhicule.

Crédit auto chômage
5 (100%) 1 vote[s]