En fonction de sa situation personnelle et financière

Le prêt le plus avantageux n'est pas le même pour tout le monde.

Il est important de choisir un prêt immobilier qui correspond à la réalité de votre situation personnelle et financière.

Après avoir calculé avec réalisme votre capacité d'emprunt et pris en compte tous les paramètres de votre situation personnelle, vous pourrez comparer plus efficacement les offres.

Votre situation personnelle vous permet-elle d'emprunter ?

Pour savoir si votre situation personnelle vous permet d'emprunter, le plus simple est de calculer votre capacité d'emprunt et d'évaluer en fonction d'elle le caractère réaliste de votre projet.

Si votre capacité d'emprunt est de 1200 € par mois et que vous envisagez d'acheter un bien à 700 000 €, sans aucun apport, alors votre situation personnelle n'est peut-être pas adaptée à votre projet et vous vous verriez très surement refuser votre demande de prêt immobilier.

Votre capacité d'emprunt correspond au montant que vous serez en mesure de rembourser tous les mois et elle se calcule en fonction de vos revenus et des charges qui pèsent déjà sur vous.

Votre capacité d'emprunt est calculée en fonction de différents paramètres :

  • Votre taux d'endettement  : soit le pourcentage de vos charges stables et récurrentes (par exemple d'autres crédits, vos impôts, le montant de vos taxes foncières, d'éventuelles pensions alimentaires, etc.)
  • Vos revenus stables et récurrents : salaires nets, bénéfices commerciaux et non commerciaux, traitements, pensions de retraite et pensions alimentaires, allocations familiales et aides de l'état, rentes, revenus de placements financiers.
  • Reste à vivre  : la somme qui doit vous rester pour vivre correctement une fois vos mensualités réglées (on compte généralement 1200 € pour une personne célibataire, 1200 € pour un couple sans enfant et 300 € supplémentaire par habitant du foyer).

En fonction de sa situation personnelle et financièreD'autres facteurs influent sur la volonté des banques de vous octroyer - ou non - un prêt, comme votre âge ou votre état de santé. D'un point de vue légal, tous les citoyens doivent être égaux dans l'accès au crédit.

Dans les faits, une situation de handicap, un problème de santé lourd ou un âge avancé impactent le montant des assurances obligatoires et donc le coût total du prêt, rendant parfois ce montant irréaliste au regard de votre capacité d'emprunt.

Bon à savoir : si la capacité d'emprunt est tellement importante, c'est parce qu'elle détermine le montant total que vous pourrez emprunter, et donc les biens que vous pourrez envisager d'acheter.

On peut calculer facilement sa capacité d'emprunt via un simulateur en ligne.

Votre situation financière vous permet-elle d'emprunter ?

En dehors de votre capacité d'emprunt, d'autres paramètres de votre situation financière influent sur votre possibilité de souscrire un prêt immobilier. Parmi ces éléments, les 2 plus importants sont :

  • Le montant de votre éventuel apport personnel : plus celui-ci est élevé, plus vos chances d'obtenir un prêt immobilier avantageux sont élevées. Il montre en effet aux banques que vous avez une bonne capacité à l'épargne en plus de diminuer le montant total que vous avez besoin d'emprunter.
  • La qualité de votre dossier bancaire, c'est-à-dire l'absence de découverts fréquents (en particulier s'ils sont en deçà de la limite autorisée) et de défaut de paiement (sur d'autres crédits de consommation).

Bon à savoir : les banques consultent systématiquement le FICP (le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers) avant de vous accorder un prêt. Si on est interdit bancaire, il faut absolument régulariser sa situation avant de demander un prêt.

Mieux vaut aussi prévoir des justificatifs pour ses impayés passés, et des preuves de sa meilleure gestion financière.

En fonction de sa situation personnelle et financière
5 (100%) 2 vote[s]