Warning: mysqli_real_connect(): Headers and client library minor version mismatch. Headers:100608 Library:30303 in /home/juliengpro4/public_html/cnasea.fr/wp-includes/wp-db.php on line 1531
Crédit auto : quels justificatifs devez-vous fournir ?

Crédit auto : justificatifs demandés

Un crédit auto est un prêt qui permet de financer l’achat d’un nouveau véhicule, qu’il soit neuf ou bien d’occasion.

Afin d’obtenir son bénéfice, tout emprunteur est tenu de monter un dossier complet en y intégrant différentes garanties.

De la sorte, l’établissement prêteur sera rassuré quant à la solvabilité de l’emprunteur, notamment s’il s’agit d’un prêt auto remboursable sur plusieurs années.

Pour toute demande de crédit auto, quels sont les différents justificatifs à fournir au prêteur et comment rassembler tous ces documents nécessaires à l’obtention du crédit ? Cnasea vous répond dans cet article.

Justificatifs d’identité à fournir au prêteur

Les premiers documents que vous devez fournir au prêteur concernent votre identité en tant qu’emprunteur. Il s’agit de justificatifs de base à fournir.
A ce titre, voici quelques justificatifs à fournir impérativement à l’appui de votre dossier :

  • la copie de votre pièce d’identité (il peut s’agir soit d’une carte nationale d’identité soit d’un passeport)
  • un justificatif de domicile (une quittance de loyer ou une facture d’énergie datant de moins de 6 mois)
  • la copie de votre contrat de mariage si vous empruntez à deux entre époux. Un justificatif de votre situation maritale dans tous les cas, ce qui peut inclure un jugement de divorce si tel est le cas.

Justificatifs de revenus à fournir

D’autres justificatifs, cette fois-ci plus financiers, sont également à fournir.

Ils sont directement destinés à appuyer votre demande et permettent une analyse de votre capacité d’endettement.

En effet, tout emprunteur doit en principe pouvoir prouver sa solvabilité, bien qu’il existe des moyens de souscrire un crédit auto sans justificatif, sous certaines conditions cependant.

Voici quelques justificatifs financiers et de revenus à fournir à l’établissement prêteur :

  • les 3 derniers bulletins de salaire
  • la copie de votre dernier avis d’imposition
  • copie des revenus autres que le salaire, comme les allocations familiales par exemple ou bien les ressources locatives
  • un RIB (relevé d’identité bancaire)
  • les tableaux d’amortissement des différents autres crédits en cours le cas échéant.

Demande de crédit auto : autres justificatifs à fournir

credit auto justificatifs demandesVous devez également fournir d’autres différents justificatifs, qui n’ont pas de lien avec votre identité ni avec vos ressources.
Ainsi, tout emprunteur doit pouvoir fournir au prêteur la facture du véhicule.

En effet, le crédit auto est un prêt affecté à l’achat d’un nouveau véhicule, neuf ou d’occasion. Ainsi, puisque le prêt sert uniquement à régler le montant de l’achat, le justificatif de la facture du véhicule doit être fournie.

Si l’emprunteur dispose de fonds personnels et qu’il souhaite utiliser un apport propre, il doit justifier du montant total qu’il souhaite intégrer dans l’achat du véhicule.

Si ces documents ne sont pas communiqués à temps par l’emprunteur, l’organisme de prêt peut parfaitement choisir de refuser le bénéfice du crédit auto au demandeur, en arguant de l’absence de pièces justificatives adaptées.

Pièces justificatives : pourquoi les prêteurs les réclament ?

Pour quelles raisons l’organisme prêteur, que ce soit une banque, un organisme spécialisé ou un concessionnaire, vous demande-t-il de fournir différents documents justificatifs ?

L’intérêt est bien évidemment de pouvoir analyser les différents dossiers de demandeurs, face à l’afflux des requêtes en crédit auto. Cela permet de pouvoir faire un premier tri dans les demandes, en sélectionnant les profils qui sont les plus solvables par exemple.

En outre, la législation française impose à tous les établissements de prêt de vérifier en amont le niveau de solvabilité de chaque potentiel emprunteur.

L’objectif affiché par cette disposition législative est d’éviter au maximum l’endettement des particuliers, ce qui peut en pratique se traduire par la suite par une inscription au Fichier des Incidents de Paiement.

Si tel est le cas, le particulier ne peut plus demander le bénéfice d’un crédit, ce qui pose évidemment des difficultés dans la vie quotidienne.

Cette mesure protège le consommateur contre tout risque de surendettement et est un rempart pour les organismes de prêt qui se prémunissent ainsi contre tout risque d’insolvabilité, et donc de facto de non remboursement.

En plus de tous les justificatifs réclamés aux demandeurs, les établissements de prêt vérifient en amont le fichier national de la Banque de France qui établit tous les incidents de paiement apparus dans le cadre de la souscription d’un crédit par une personne physique.

Ainsi, en prenant connaissance des différentes pièces justificatifs, l’organisme de crédit peut vérifier le niveau de solidité du dossier et considérer si toutes les conditions sont réunies pour accepter le bénéfice du crédit auto.

Si l’emprunteur décide de ne pas fournir les documents demandés, ce refus s’accompagne généralement de la non obtention automatique du prêt.