Prêt à taux Zéro, de quel montant pourrez vous bénéficier en 2018?

Le Prêt à taux zéro ou PTZ est un crédit immobilier offert à un taux nul. C’est une aide mise en place par le gouvernement pour permettre à tout le monde de disposer facilement d’une propriété aussi bien dans le neuf que dans l’ancien rénové.

Ce dispositif financier est destiné aux primo-ascendants, c'est-à-dire ceux qui vont s’acheter une maison pour la première fois. Pour 2018, quelques modifications ont été apportées au niveau du montant alloué.




Pour un projet urbain

Lors de la mise en place de la procédure Prêt à taux zéro, l’État a subdivisé le pays en différentes zones. Par cette politique de zonage, les villes comme Paris, Seine-Saint-Denis ainsi que celles englobées dans l’Ain, les Alpes-Maritimes ou encore les Bouches-du-Rhône sont classées dans la zone A et zone B1. Autrement dit, ces zones regroupent les grandes villes, la banlieue à proximité et les communes dans les environs.

Tous les primo-ascendants qui souhaitent se procurer d’un bien immobilier dans ces zones tout en profitant du PTZ doivent s’orienter vers un projet dans le neuf. Ils peuvent opter pour une nouvelle construction ou acheter un bien neuf. Les achats dans l’ancien dans ces zones ne peuvent plus profiter du dispositif PTZ étant donné le manque de logements dans ces endroits.

Cependant, le montant pouvant être financé par le Prêt à taux zéro a été maintenu pour l’année 2018 qui est de 40% du coût total de l’opération, mais tout en prenant toujours compte de quelques ressources. Pour un projet de 300 000 € par exemple, un primo-ascendant peut profiter d’un PTZ de 120 00 € au maximum. La différence sera couverte par un emprunt bancaire ordinaire.

Pour un projet rural

Il y a ensuite, les villes catégorisées dans les zones B2 et C. Ce sont des localités sises à l’écart des importantes agglomérations. Pour profiter du PTZ dans ces endroits, le particulier aura le choix entre le neuf et l’ancien.

Pour un achat dans le neuf, il faut noter que la contribution de l’Etat est à hauteur de 20%. Auparavant, l’Etat a envisagé d’annuler le Prêt à Taux zéro dans ces zones vu que la demande de logements est moins importante. Au final, le gouvernement a pris la décision de revoir à la baisse les sommes financées. Pour un achat de maison neuve de 250 000 € à Nivelle, par exemple, le PTZ sera de 50 000 euros au maximum.

Dans ces localités comptant moins de 250 000 habitants, l’Etat encourage la rénovation des immobiliers anciens. Par conséquent, le gouvernement a fixé la quotité du Prêt à taux zéro dans l’ancien à 40%. Par exemple, pour un achat de 100 000 euros, avec le coût des travaux, 40 000€ seront alloués à taux zéro. Il faut tout de même noter que les frais de rénovation doivent représenter le quart du montant total du projet.

Montant maximum du prêt à taux zéro en 2018

Bien que l’idée du Prêt à taux zéro 2018 soit de rendre plus facile l’acquisition de logement pour les particuliers, le gouvernement a cru bon de mettre en place quelques critères à respecter pour ceux qui souhaitent en profiter.

En premier lieu, le montant du PTZ sera calculé par rapport à la composition du ménage. Par la suite, il faut que le dit immobilier se trouve dans les localités éligibles au PTZ. Il faut également mentionner que le montant du PTZ est limité au montant total du ou des autres prêts immobiliers attribués au projet. Autrement dit, il ne peut pas être supérieur à la somme d’un prêt immobilier classique de plus de 2 ans. Le PTZ est aussi fixé à une proportion du montant du projet immobilier déterminé en fonction de la nature et l’emplacement du bien à acquérir.

Les conditions d’obtention

Un PTZ est octroyé avant tout à une personne physique qui va faire une première acquisition de bien immobilier. Le bien servira de résidence principale et doit se trouver dans les zones éligibles par le dispositif. Ensuite, si la personne ne souhaite pas un projet dans le neuf, il est impératif que l’immobilier dans l’ancien, qu’il souhaite acquérir, soit rénové pour rendre neuf. Enfin, il doit se conformer à un plafond de ressources.

Toutefois, il y a quelques exceptions qui méritent d’être mentionnées. Un locataire HLM dans n’importe quelle zone peut profiter d’un PTZ de 10% du coût de l’opération, dans le cas où il souhaiterait devenir propriétaire de son logement. Est également éligible au PTZ, la vente en l’état futur de rénovation ou VEFR.



Prêt à taux Zéro, de quel montant pourrez vous bénéficier en 2018?
4.8 (95%) 4 votes