Différences entre le crédit d’impôt et la réduction d’impôt

Le Gouvernement aide des ménages à obtenir des aides financières destinées au développement de leurs activités au quotidien. Il s'agit de dispositifs de défiscalisation permettant de réduire le montant de l'impôt sur le revenu. Nombreux sont ceux à confondre crédit d'impôt et réduction fiscale. Pourtant, ces deux notions se distinguent de différentes matières. En voici les principales différences.

Crédit d’impôt et réduction fiscale : principales distinctions

Quelles sont les différences entre un crédit d’impôt et une réduction d’impôt ? Crédit d'impôt ou réduction fiscale : comment choisir entre les deux ? Bien que la majorité des contribuables français confonde les deux éléments, il existe bien une distinction notable à prendre en compte.

Si la réduction d’impôt et le crédit d’impôt se déduisent de l’impôt sur le revenu calculé, la grande différence réside dans leurs contours respectifs :

  • si la réduction d’impôt est d’un montant supérieur au montant total de l’impôt, ce dernier est ramené à 0 €, sans que cela ne donne droit à un quelconque remboursement de la part des services fiscaux
  • lorsque le crédit d’impôt est d’un montant supérieur au montant total de l’impôt sur le revenu, le surplus fait l’objet d’un remboursement par les services des finances publiques.

differences entre le credit d'impot et la reduction d'impot

Le crédit d’impôt : remboursement du surplus par les finances publiques

Le crédit d'impôt est un avantage fiscal octroyé par l'Etat dans le cadre de plusieurs dispositifs mis spécialement en place au titre de la vie quotidienne des ménages. Ce dernier permet de déduire certains montants engagés de l'impôt sur le revenu annuel. Il s'agit aussi d'un remboursement d'une part des dépenses versées par le contribuable domicilié en France.

A lire :   Comment fonctionne la défiscalisation en matière d’impôts ?

Le crédit d'impôt concerne notamment ceux qui réalisent des travaux de rénovation énergétique dans leur domicile principal en faisant appel à un artisan garanti RGE (reconnu garant de l'environnement). C'est aussi le cas de ceux qui font installer du matériel spécifique destiné aux personnes âgées ou handicapées, hébergées à leur domicile. Ou encore des parents qui font garder leurs enfants âgés de moins de 6 ans.

Si le montant du crédit d'impôt excède le montant total de l'impôt sur le revenu à verser (ou bien si le contribuable n'est pas imposable), les finances publiques procèdent au remboursement du surplus. Si le contribuable n'est pas imposable, le remboursement se fait donc en totalité. En fonction du type de crédit d'impôt, les conditions pour en bénéficier ne sont pas les mêmes. Cela se fait notamment en fonction des ressources du demandeur et de son profil personnel.

La réduction d'impôt : un avantage fiscal au surplus non remboursable

Tout comme pour le crédit d'impôt, l'objectif de la réduction fiscale est d'alléger le montant de l'impôt sur le revenu pour le contribuable concerné. Cependant, son montant total ne doit pas excéder celui de l'impôt. Toutes les personnes non imposables en sont exclues.

La réduction fiscale est notamment octroyée dans le cas de l'emploi d'un salarié à domicile comme une aide à domicile, dans le cadre de dons aux associations ou à des structures de charité, ou encore si un enfant à charge est scolarisé (du collège jusqu'aux études supérieures).

Parfois, la réduction fiscale permet d'annuler le montant de l'impôt. Il existe en la matière de nombreuses mesures vous permettant de réduire votre impôt sur le revenu grâce à la réduction fiscale.

A lire :   Crédit d’impôt ou réduction fiscale : quelle défiscalisation choisir ?