Crédit d’impôt ou réduction fiscale : quelle défiscalisation choisir ?

La législation française, et plus particulièrement le Code général des impôts (CGI), permet aux contribuables qui résident fiscalement en France d’opter pour un large choix de dispositifs de défiscalisation. Ces produits de défiscalisation permettent d’avoir droit à un crédit d’impôt ou bien à une réduction fiscale. Les deux diffèrent sensiblement, bien que l’avantage fiscal se déduise de l’impôt sur le revenu. Quelle défiscalisation choisir entre le crédit d’impôt ou la réduction fiscale ? Réponse dans cet article avec Cnasea.

Les mesures ouvrant droit à l'obtention d'un crédit d'impôt

Nombreux sont les dispositifs permettant aux contribuables de bénéficier d'un crédit d'impôt. C'est notamment le cas des services à la personne. Le Gouvernement a en effet mis en place la possibilité pour les particuliers d'obtenir un crédit d'impôt lorsqu'ils font appel à du personnel de service à la personne. Le cadre fiscal de ce secteur est donc avantageux pour tous les contribuables qui optent pour ce système.

Si vous employez un salarié à votre domicile, vous bénéficiez d'un crédit d'impôt directement applicable sur l'impôt sur le revenu. Cela concerne tous les contribuables, qu'ils exercent une activité professionnelle, qu'ils soient sans activité ou bien retraités. Le Code du travail détermine tous les services à la personne ouvrant droit à cet avantage fiscal. Le montant du crédit d'impôt est égal à 50 % de la somme totale des dépenses pour les services à la personne à domicile et est soumis à un plafond annuel situé entre 12 000 € et 20 000 €.

Sous certaines conditions, vous pouvez aussi bénéficier d'un crédit d'impôt sur votre revenu, également d'un montant de 50 %, pour tous les frais de garde de vos jeunes enfants. Les 50 % s'appliquent sur toutes les dépenses réalisées pour la garde de vos enfants en garderie, à la crèche ou par une assistante maternelle agréée par l'Etat. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour obtenir la liste des assistantes maternelles agréées et ainsi obtenir ce bénéfice fiscal. Les conditions sont assez strictes : votre enfant (ou petit-enfant) doit être âgé de moins de 6 ans au 1er janvier de l'année concernée par l'imposition fiscale. Le montant total des dépenses susceptibles d'être induites dans la réduction est soumis à un plafond total de 2 300 € par enfant et de 1 150 € pur une garde alternée.

A lire :   Différences entre le crédit d’impôt et la réduction d’impôt

Ces mesures ne sont pas les seules pouvant donner lieu à un crédit d'impôt. Etant entendu que si le montant des dépenses engagées excède votre impôt, vous obtiendrez un remboursement. Sur le sujet, nous vous invitons à prendre connaissance de notre article sur les conditions plus spécifiques permettant de bénéficier d'un crédit d'impôt.

que choisir entre un credit d'impot et une reduction fiscale ?

Exemples de solutions pour une réduction fiscale en 2020

Comment faire pour réduire votre impôt sur le revenu en 2020 ? Plusieurs mesures permettent de réduire votre impôt sur le revenu. Ces dernières ne sont pas exhaustives :

  • les frais de scolarisation de vos enfants. Votre enfant doit poursuivre des études secondaires ou supérieures et être à votre charge. Il ne doit pas être rémunéré pour ses études. Le montant de la réduction fiscale est de 61 € pour des études au collège, 153 € au lycée et 183 € en école supérieure
  • les frais d'hébergement d'une personne dépendante et en perte d'autonomie. Le plafond annuel de la réduction fiscale est fixé à 10 000 € par personne hébergée à votre domicile. Cela vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu les dépenses engendrées par la dépendance de la personne que vous hébergez
  • l'investissement locatif dans l'ancien grâce au dispositif Denormandie. L'achat du logement et sa rénovation doivent avoir été entrepris entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2021 dans les villes concernées par le programme "Action cœur de ville". La réduction fiscale varie entre 12 % et 21 % du prix net du bien immobilier, avec un plafonnement de la niche fiscale de 300 000 €
  • l'investissement locatif dans le neuf grâce à la loi Pinel
  • l'investissement dans le capital d'une société de type PME (petite et moyenne entreprise). La réduction d'impôt est de 18 % de vos versements chaque année et elle a même été augmentée en 2019 pour atteindre 25 %. Ce taux de 25 % est prorogé pour l'année 2020. Le plafond est de 50 000 € pour les versements réalisés à l'année pour une personne célibataire et de 100 000 € pour un couple imposé fiscalement ensemble.
A lire :   Comment fonctionne la défiscalisation en matière d’impôts ?

Vous l'aurez compris, choisir entre un crédit d'impôt et une réduction fiscale ne va pas de soi. Tout dépend de l'offre dont il est question et des dépenses engagées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *