Prêt immobilier différé

Un prêt immobilier différé (ou différé de prêt) est un délai accordé par l'établissement où vous avez souscrit votre prêt avant de commencer à payer vos mensualités.

Il est en effet fréquent qu'il y ait un délai entre l'achat d'un bien immobilier et le moment où l'on peut y emménager durant lequel il faut continuer à payer un loyer (ou un précédent prêt).

C'est pour faire face à ce genre de situation (et éviter d'être étranglé financièrement) que le prêt différé est conçu.

Qu'est-ce que le différé de prêt et comment fonctionne-t-il ?

Un différé de prêt (ou prêt immobilier différé) est une période durant laquelle aucun remboursement du capital dû n'est exigé par la banque. Durant cette période, seuls les frais relatifs à l'assurance et aux intérêts devront être réglés.

On parle parfois aussi de "différé d'amortissement" ou de prêt amortissable.

Prêt immobilier différéCette solution permet de différer le début du remboursement d'un prêt, lorsqu'on doit par exemple s'acquitter d'un loyer en attendant de déménager dans le bien nouvellement acquis.

Les demandes de différé de prêt sont le plus souvent réalisées quand on doit réaliser des travaux dans son futur logement ou lorsque vous vous portez acquéreur d'un bien en état futur d'achèvement (ou "VEFA", dont la construction n'est pas encore finie donc).

C'est une opération qui n'est pas sans conséquence sur le coût total de l'emprunt, puisque les intérêts continuent d'être calculés durant la période de différé et puisque la durée totale du prêt est prolongée.

Quelles sont les différentes modalités du prêt différé ?

Différé partiel de paiement

Il s'agit d'une période de différé durant laquelle vous payez l'assurance et les intérêts de votre prêt. Les remboursements du capital à proprement parler ne commenceront qu'à l'issue de la période de différé.

Pour désigner ce type de prêt différé, on parle aussi de "franchise partielle" ou de "paiement des intérêts intercalaires".

Bon à savoir : on parle généralement de "différé" lorsque la période de report des échéances intervient en début de crédit et de "report des échéances" lorsqu'elle intervient quand les remboursements ont déjà commencé.

Différé total de paiement

Plus rare, cette solution consiste à ne payer, durant la période de différé, que la part de l'emprunt qui concerne les assurances (les intérêts et le remboursement du capital débuteront simultanément à la fin de la période de différé).

Même si les intérêts ne sont pas réglés durant la période de différé, ils sont calculés et ajoutés au capital dû à la banque. Attention donc à ne pas confondre période de différé et gratuité. On parle aussi de "franchise totale" pour ce type de prêt différé.

Certains prêts aidés par l'État, comme le Prêt à Taux Zéro notamment (le PTZ), ont une période de différé totale qui permet aux primo-accédants éligibles de ne rembourser que leurs éventuels prêts complémentaires dans la première période de leur crédit.

Déblocage progressif des fonds

Le déblocage progressif des fonds est généralement pertinent lorsque le logement nouvellement acquis nécessite des travaux (ou est toujours en cours de construction). Il permet de débloquer les fonds nécessaires aux travaux, sans toutefois représenter une surcharge financière trop importante pour l'emprunteur.

Durant cette période, l'emprunteur ne paie que les intérêts liés aux fonds déjà débloqués. Des jalons relatifs au chantier (permis de construire, démarrage du chantier, mise hors d'eau, signature du contrat, etc.) peuvent être utilisés comme point de repère pour le déblocage progressif des fonds.

Le déblocage progressif des fonds permet à l'emprunteur de conserver son niveau de vie pendant les travaux ou durant la fin de la période de construction d'un logement neuf.

Bon à savoir : la banque doit, quelle que soit l'option retenue, vous remettre un tableau d'amortissement définitif qui récapitule l'évolution de prêt.

CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER VOTRE PRÊT IMMOBILIER

Prêt immobilier différé
5 (100%) 1 vote[s]