Le Fichier Central des Chèques impayés, ou FCC, est souvent confondu avec le Fichier des incidents de remboursement de Crédit aux Particuliers, ou FICP.

Pourtant, ces fichiers sont certes tenus par la banque de France, mais n’ont pas les mêmes conséquences. En quoi consiste le FCC? Quelle est la différence avec le FICP?

Le terme interdit bancaire est utilisé lorsqu’une personne est inscrite au FCC ou au FICP. Il n’est pas erroné d’employer cette expression si vous figurez au FICP, mais il est alors facile de mélanger et de ne plus comprendre le rôle de chacun de ces fichiers.

Le FICP, comme il a été abordé précédemment, signifie que vous être interdit de crédit.

Quant au FCC, il représente l’interdiction de chéquier et de cartes de crédit, il correspond au véritable interdit bancaire. Si vous êtes inscrit au FCC, c’est que vous avez émis un chèque sans provision. Ou encore, vous avez réglé des achats avec une carte de crédit sans avoir suffisamment d’argent sur votre compte. Vous avez alors dépassé l’autorisation de découvert et vous vous retrouvez interdit de chéquier.

Les personnes qui subissent l’interdiction de faire des chèques ou qui ont utilisé la carte bancaire alors que le compte bancaire ne comportait plus d’argent figurent sur le FCC.

Une interdiction au sens légal du terme

défichage au FCCLes organismes financiers sont obligés de consulter le FCC pour ne pas remettre de chéquier ni de carte bancaire aux personnes qui y sont inscrites. Le FICP n’a pas la même utilité, quant à lui, comporte les personnes ayant eu des difficultés de paiement pour les crédits non professionnels. Les personnes surendettées sont également enregistrées au FICP si elles ont fait une demande de dossier de surendettement.

Ce fichier protège le particulier en lui évitant d’emprunter à nouveau et d’aggraver sa situation déjà complexe. Le fichage au FICP ne donne pas l’interdiction au particulier de souscrire à un crédit. Toutefois, les établissements financiers doivent consulter le fichier avant d’accorder éventuellement un prêt. Sachez que les banques ne souhaitent généralement pas courir des risques en accordant un prêt à des clients inscrits au FICP.

Ainsi, l’inscription au FICP vous empêche de faire de nouveaux crédits, tandis que le fichage au FCC ne vous permet plus d’utiliser un chéquier ou une carte bancaire.

Le défichage au FCC

Pour sortir du FCC, vous devez régler tous les chèques qui ont été refusés. Vous pouvez être défiché dans un délai de deux mois à condition de payer les créanciers et les frais occasionnés. Si vous ne régularisez pas vos incidents de paiements, le fichage va durer cinq ans.

Sachez qu’en restant inscrit au FCC, vous avez le droit de demander un crédit. Les organismes de crédit pourront accepter votre demande en toute connaissance de cause à partir du moment où les incidents à l’origine de votre fichage ne sont pas trop importants. Le rachat de crédit peut également être envisagé.

FCC – Fichier Central des Chèques – Défichage FCC
5 (100%) 3 votes