Fermer un compte bancaire : oui, mais comment ?

Vous souhaitez changer de banque, pour bénéficier d’une meilleure offre ? Les possibilités de crédit de votre banque ne vous arrangent pas ? Un déménagement pour raison professionnelle vous oblige à changer de banque ?

Quelle que soit la raison, sachez que la clôture d’un compte bancaire est moins compliquée qu’elle n’y paraît. Ci-dessous des indications, pour effectuer une clôture de compte, de la plus belle des manières…




Quels sont les préalables nécessaires ?

Il est important de laisser sur le compte un peu d’argent. Il servira au règlement de certains paiements (factures par exemple), par prélèvement automatique. Certains chèques en instance ou paiements de bancaire en cours pourraient également être débités, pendant la phase de transition conduisant à la clôture du compte.

Vos chéquiers, cartes bancaires et autres moyens de paiement doivent être remis, détruits, à votre banque (précisément à votre gestionnaire de compte).

Aviser les compagnies et organismes effectuant des prélèvements directs sur votre compte, que celui-ci est en cours de clôture. Le cas échéant, indiquez-leur le RIB de votre nouveau compte bancaire.

De cette façon, vous éviterez de vivre une situation désagréable, comme la suspension de fourniture d’un service. Pour ce faire, votre nouveau conseiller pourrait s’en charger, tout comme vous pouvez le faire personnellement, en le signalant aux organismes concernés.

En cas de déménagement justifiant une fermeture de votre compte bancaire, pensez à communiquer votre nouvelle adresse. Cela permettra de faire suivre le courrier qui pourrait continuer à tomber.

Et si vous preniez un rendez-vous pour mieux engager la procédure ?

C’est connu, on n’est mieux servi que par soi-même. Ce qui, dans le cas de la fermeture d’un compte bancaire, ne veut pas dire que vous devez vous-même faire les démarches au sein de la banque.

Il s’agit plutôt de donner, par votre présence physique, un coup d’accélérateur franc à la procédure. Bien sûr, vous pourriez appeler votre conseiller, ou envoyer une correspondance, pour l’en informer. Mais le mieux, c’est de prendre rendez-vous, pour échanger avec votre conseiller de tous les contours de la fermeture de votre compte.

Si le temps vous manque cruellement, alors optez pour l’option courrier postale avec accusé de réception. Pensez à joindre à votre lettre des pièces justificatives. Dans la foulée, suivez périodiquement le traitement de votre dossier, en vous rendant physiquement dans votre agence, par téléphone ou par mail.

Écrire la bonne lettre de clôture de compte

Le modèle classique de la lettre de fermeture de compte est la suivante :

  • En haut, à gauche de la feuille, mentionnez : vos nom(s) et prénom(s), votre adresse et le numéro de compte bancaire;
  • La formule de politesse « Madame, Monsieur », est de rigueur, en début de texte;
  • Dans le corps de texte, vous demanderez explicitement la clôture de votre compte (en rappelant son numéro), en demandant de virer le solde (s’il y en a) sur votre nouveau compte. Le numéro de ce compte figurera sur le RIB qui sera joint à la lettre. Vous pouvez aussi demander le paiement, par chèque, du solde du compte, sans oublier d’indiquer l’adresse à laquelle l’envoyer. Pour plus de précisions, vous signalerez que les organismes effectuant des prélèvements périodiques sur votre compte ont été informés de sa fermeture. Pour rassurer votre future ex-banque, vous préciserez avoir laissé des provisions, pour les échéances les plus proches;
  • Dans la dernière partie, comme l’usage le recommande, la formule de politesse aura toute sa place : « Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mon profond respect ». Ceci sera suivi de votre signature, en bas à gauche;
  • Comme pièces jointes : une copie d’une pièce permettant de vous identifier et votre signature.

Quel est le meilleur moment pour fermer son compte ?

Il n’y en a pas, en réalité. Vous pouvez, au moment où vous en sentez le besoin, de demander la clôture de votre compte bancaire. Même si votre banque fait tout pour vous en dissuader, cela demeure votre droit.

La démarche peut paraître relever du parcours du combattant, mais elle n’est pas si complexe. Prenez juste le temps de bien préparer tout cela.

La durée entre le moment où vous demander la fermeture du compte et sa clôture effective, peut varier. Certaines banques auront tendance à faire traîner les choses, histoire de vous retenir.

Si votre gestionnaire prend les choses en main, cela peut durer juste quelques semaines.

Combien cela coûte de fermer son compte bancaire ?

Rien du tout ! Oui, vous ne rêvez pas. La fermeture d’un compte ne demande pas de frais. C’est un service gratuit, pour peu qu’il n’y ait pas de prêt ou d’assurance vie en cours, lié au compte.

Et même dans ce cas, votre nouvelle banque pourrait négocier avec celle que vous quittez, le rachat de crédit pour vous éviter le paiement de frais.

Astuce : ouvrir le nouveau compte bancaire avant la fermeture de l’ancien

C’est ce qui est fortement recommandé, en la matière. En vous domiciliant dans une nouvelle banque, vous obtenez un RIB qui vous permettra de continuer à effectuer vos opérations courantes avec vos partenaires.

Pour éviter le paiement de frais pour les deux comptes, le temps de la transition, demandez à la banque que vous quittez de vous faire migrer vers un compte sans frais, le temps de finaliser la procédure de clôture. Vous bénéficierez ainsi des avantages du nouveau compte, sans avoir à supporter des frais inutiles liés à l’ancien compte.




Fermer un compte bancaire : oui, mais comment ?
Evaluez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *